sainbiosis

16 septembre 2014

Biscuits moelleux à la banane, à l'avoine, à l'amande et au chocolat

biscuits banane avoine amande chocolat

Je vous présente... les stars de la rentrée de la grande princesse sainbiosis ! (Parce que la petite princesse sainbiosis, voyez-vous, snobe superbement les biscuits et les gâteaux : elle préfère les fruits, le concombre et les épinards, parce que c'est plus bon.) Chaque soir, avant de la glisser dans son cartable, la grande princesse remplit sa boîte à goûter de quelques-uns de ces biscuits qu'elle a préparés avec moi.

Mais qu'ont-ils donc pour plaire, ces biscuits ?

- D'abord, ils sont un excellent moyen d'écouler des bananes trop mûres (bien pratique pour qui achète les bananes par wagons entiers comme nous), et ne nécessitent sinon que des ingrédients du placard facilement remplaçables par d'autres.
- Ensuite, ils sont sans sucre ajouté, les bananes sucrant suffisamment à notre goût. Et bien entendu, dans nos biscuits, point d'huile de palme, mais de la bonne purée d'amande blanche. Et ça, ça me plaît, beaucoup plus que la composition des biscuits du commerce, même en bio.
- Pour peu que l'on choisisse des flocons d'avoine certifiés sans gluten, ces biscuits seront... sans gluten. (Fou, non ?)
- On peut varier à l'infini à partir de la recette de base (jetez un oeil aux variantes pour vous en convaincre).
- Enfin, ils sont super faciles et agréables à faire avec/par des enfants, qui adoreront écraser les bananes, se boucher les oreilles pendant que vous mixerez les amandes, touiller les flocons, façonner les biscuits en forme de coeur (ou de cocotier).

Etalés finement, ces biscuits doivent pouvoir être préparés au déshydrateur (ou au four à moins de 45°C) pour un résultat cru "encore plus bon" pour notre petit corps.

Biscuits moelleux à la banane, à l'avoine, à l'amande et au chocolat (vegan/sans gluten*)
(pour 20 à 25 biscuits)

3 bananes très mûres (noires !)
1 cs (très) bombée de purée d'amande blanche
100 g de flocons d'avoine
100 g de poudre d'amande**
100 g de pépites de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C.

Éplucher les bananes et les écraser à la fourchette dans un petit saladier. Ajouter successivement la purée d'amande, les flocons d'avoine, la poudre d'amande et les pépites de chocolat et mélanger progressivement à la fourchette.

Prélever de grosses cuillerées de pâte à l'aide d'une cuillère à soupe et déposer les tas de pâte sur une plaque de cuisson ou une grille recouverte d'un tapis en silicone ou d'une feuille de papier cuisson. A l'aide de deux cuillères, leur donner la forme voulue (disques, coeurs, carrés, triangles, cocotiers !), sans les espacer car les biscuits ne s'étalent pas à la cuisson.

Enfourner et laisser cuire environ 20 minutes, jusqu'à ce qu'ils se détachent facilement avec une fourchette ou une spatule. Les transférer sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Ils sont croustimoelleux le jour même, délicieux encore tièdes, et se conservent jusqu'à 2-3 jours dans une boîte en métal. A partir du lendemain, ils ne sont plus que moelleux.

* Choisissez bien des flocons d'avoine certifiés sans gluten si besoin.
** Je prépare la mienne en mixant des amandes non mondées, pas trop finement, car c'est ainsi que je l'aime.

Variantes

  • Nous avons aussi testé une version avec 50 g de pépites de chocolat, 3 cs de cacao en poudre non sucré et 1 cs de caroube.
  • Remplacer les flocons d'avoine par d'autres flocons : de sarrasin, de quinoa, de petit épeautre (avec gluten pour ces derniers).
  • Remplacer la purée d'amande blanche par de la purée d'amande complète pour un résultat encore plus rustique.
  • Remplacer la purée d'amande par de la purée de noisette ou de pistache et la poudre d'amande par de la poudre de noisette ou de pistache.
  • Remplacer les pépites de chocolat par du chocolat en tablette coupé en morceaux au couteau.
  • Remplacer les pépites de chocolat par des fruits séchés (baies de goji, canneberges, raisins, abricots en dés, etc.).
  • Ajouter 1 cc de vanille ou de cannelle en poudre.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.


11 septembre 2014

Salade d'orge à la courgette, au basilic et aux pignons

salade orge courgette pignons

En été, je trouve qu'il n'y a vraiment rien de mieux que les grandes salades composées et complètes, au déjeuner et au dîner. (En hiver, ça marche aussi, nous ne boudons jamais une bonne salade, même quand il gèle à pierre fendre dehors.)

Elles sont faciles à préparer pour un résultat souvent épatant. Ce qui doit cuire, cuit en parallèle et, lorsque nous cuisinons les soirs de semaine, nous prenons soin de choisir des ingrédients rapides à préparer (donc pas de fèves ou de salsifis à éplucher, nous gardons ces bonheurs pour le week-end).

Nous en préparons généralement de grandes quantités, et en répartissons une partie en portions individuelles dans des contenants transportables, que monsieur sainbiosis et moi emportons avec nous au travail pour échapper aux menus de nos cantines respectives (et encore, ne nous plaignons pas, il est des cantines bien pires que les nôtres). Nos déjeuners sont composés de salades ou de plats complets, de yaourts de soja maison, de pain, maison aussi, avec des fruits et bien souvent un petit pot rempli de graines, de fruits secs et de fruits séchés.

Et vous, que mettez-vous dans vos salades ?
Emportez-vous votre déjeuner au boulot ?

Salade d'orge à la courgette, au basilic et aux pignons (vegan)
(pour 6 personnes)

250 g d'orge mondé
2 feuilles de laurier
2 belles courgettes
2 cs d'huile d'olive
100 g de pignons de pin
1 petit bouquet de basilic

Pour la sauce :

1/2 cc de poivre blanc fraîchement moulu
1 cs de sirop d'érable
3 cs de vinaigre balsamique
3 cs d'huile d'olive de bonne qualité

Rincer et égoutter l'orge. Faire chauffer une grande casserole d'eau. Lorsqu'elle frémit, ajouter l'orge et le laurier et laisser cuire à frémissements et à découvert 45 minutes. Égoutter, retirer les feuilles de laurier et laisser refroidir.

Pendant la cuisson de l'orge, laver les courgettes, retirer leurs extrémités et les couper en petits dés. Les placer dans un plat allant au four, ajouter l'huile d'olive, mélanger soigneusement, enfourner et allumer le four à 180°C. Laisser rôtir 15 à 30 minutes en fonction des fours et de la taille des dés de courgette, puis laisser refroidir.

Pendant la cuisson des courgettes, placer les pignons dans un petit plat allant au four et les faire torréfier 8 à 10 minutes en les retournant à mi-cuisson. Laisser refroidir.

Laver, égoutter et ciseler finement le basilic.

Préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

Mélanger l'orge, les courgettes, les pignons et le basilic dans un grand saladier. Ajouter la sauce, mélanger délicatement et placer au frais jusqu'au moment de servir.

Variantes

  • Remplacer l'orge par du petit épeautre.
  • Ajouter de petits dés de nectarine, de pêche ou de prune. Miam !
  • Remplacer les pignons par des amandes ou des noisettes torréfiées et concassées.
  • Remplacer le basilic par de la ciboulette.
  • Ajouter 50 à 100 g de lentilles vertes pour une salade complètement équilibrée.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

05 septembre 2014

Sauté de bok choy et shiitake

bok choi shiitake

Bonjour les gourmand-e-s, je suis enfin de retour ! J'ai laissé passer le retour de vacances, la reprise du travail, la rentrée des classes, et me voilà avec une recette parfaite en ces temps mouvementés et bien remplis : un wok ! Un wok tout simple évidemment, avec mes amis le bok choy et les shiitake.

Le bok choy, ou chou de Chine, ou pak choy, ou encore Shanghai choy, cultivé en Chine depuis le Vème siècle, est riche en vitamines A et C et en calcium. La texture croquante et juteuse de ses tiges et sa saveur douce et légère en font un ingrédient de choix dans la cuisine au wok. Je le choisis petit car, plus grand, il peut être un peu amer.

Le shiitake, ou lentin du chêne, est un champignon parfumé que j'adore et qui a une composition très intéressante, notamment :
- En antioxydants, qui protègent notre corps des dommages causés par les radicaux libres.
- En cuivre, en sélénium, en zinc.
- En vitamine D et en vitamines du groupe B.
Si vous voulez en savoir plus sur ce petit champignon, je vous invite à consulter l'article de Passeport Santé, très complet.

Je vous souhaite un bon week-end !

Sauté de bok choy et shiitake (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

20 g de shiitake séchés (ou 100 g frais)
500 g de bok choy
2 gousses d'ail
1 doigt de gingembre
12 feuilles de basilic
1 cs d'huile de sésame grillé

1 cs de sirop d'érable
1 cs de tamari
1 cs de graines de sésame blond et noir

Si les champignons sont secs : les faire tremper 1 heure dans de l'eau (filtrée si possible) tiède, les égoutter et les couper en lamelles s'ils sont gros.
Si les champignons sont frais : retirer le pied terreux, nettoyer les champignons avec une petite brosse, les couper en lamelles s'ils sont gros.

Laver le bok choy, l'émincer finement aux ciseaux.

Éplucher, laver et émincer l'ail.

Laver et émincer finement le gingembre.

Laver et émincer les feuilles de basilic.

Dans un wok, faire chauffer l'huile de sésame sur feu doux, ajouter l'ail et le faire revenir 2 minutes en remuant régulièrement. Ajouter les champignons, le gingembre et le sirop d'érable, mélanger jusqu'à ce que presque toute l'eau soit absorbée. Ajouter le bok choy, mélanger jusqu'à ce que les feuilles tombent.

Retirer du feu, ajouter le basilic et le tamari, mélanger et servir aussitôt, saupoudré de graines de sésame.

Servir avec du riz thaï complet ou semi-complet pour une version sans gluten, ou avec des nouilles chinoises comme moi sinon.

Variantes

  • Remplacer le bok choy par des feuilles de moutarde, d'épinards, de blettes, etc.
  • Remplacer l'huile de sésame grillé par de l'huile de coco.
  • Remplacer le sirop d'érable par du sirop de riz ou de maïs.
  • Ajouter des dés de tofu ou de tempeh pour en faire un plat complet.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

25 juillet 2014

Mousse d'abricot à l'amande

mousse abricot amande

Les quelques jours qui précèdent les vacances sont toujours bien remplis côté cuisine, avec l'objectif de vider le réfrigérateur avant de partir. Cette semaine, il nous restait du tofu soyeux et plein de fruits, dont des abricots pas assez sucrés pour être consommés tels quels. Nous en avons cuisiné une partie au four, rôtis avec du sirop d'érable, et nous avons mixé les autres avec le tofu soyeux, ingrédient magique pour préparer des mousses végétales délicates. Avec, encore, du sirop d'érable, et aussi de la purée d'amande, parce que l'amande et l'abricot se marient si bien.

D'autres recettes de crèmes et mousses à base de tofu soyeux ? Allez voir par là :
- Mousse au chocolat noir (le grand classique de Valérie Cupillard)
- Mousse au chocolat sur lit de poire (essayez aussi avec d'autres fruits, vous m'en direz des nouvelles !)
- Petites crèmes au citron et au tofu soyeux (testez avec d'autres agrumes)
- Crème au chocolat blanc et au thé matcha (savez-vous que le chocolat blanc végétal existe et peut être absolument délicieux ?) (Je ne le savais pas encore à l'époque !)

Je serai de retour dans quelques semaines. J'espère que vous aussi pourrez prendre un peu de repos, et je vous souhaite un très bel été. A bientôt !

Mousse d'abricot à l'amande (vegan/sans gluten)
(pour 6 personnes)

200 g d'abricots (poids sans les noyaux)
50 g de purée d'amande blanche
50 g de sirop d'érable
400 g de tofu soyeux

Laver et égoutter les abricots, les dénoyauter et les mixer finement au mixeur avec la lame en S ou au blender. Ajouter la purée d'amande et le sirop d'érable et mixer à nouveau. Ajouter enfin le tofu soyeux et mixer jusqu'à obtention d'une crème homogène. (Si vous avez un mixer puissant, mixer tous les ingrédients ensemble en une seule fois.)

Répartir dans de petits bols et placer au frais pour au moins 2 heures pour une texture crémeuse, ou jusqu'au lendemain pour une texture mousseuse.

Variantes

  • Remplacer les abricots par d'autres fruits au choix (pas trop aqueux cependant). Cette recette est vraiment tout-terrain.
  • Remplacer la purée d'amande blanche par de la purée d'amande complète pour un résultat plus rustique.
  • Remplacer le sirop d'érable par du sirop d'agave, de riz, ou de maïs.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

15 juillet 2014

Salade de carotte, concombre et pousses de haricots mungo à l'asiatique

salade asiatique carotte concombre poivron mungo

Le temps me file entre les doigts et, si je prends toujours le temps de cuisiner, il ne m'en reste malheureusement plus beaucoup pour ce petit espace que j'aime tant. Aussi, je ressens de temps en temps le besoin de prendre mes distances avec ce lieu, quand je sens qu'il commence à m'accaparer plus que de raison. Quoi qu'il en soit, pendant ces moments-là, je ne vous oublie pas et je continue à immortaliser les plats qui nous ont plu, mettant les photos de côté en attendant que l'envie et le temps reviennent.

Comme en témoigne ce blog, j'ai fait de nombreux essais de salades aux parfums asiatiques :
- une salade de céleri branche à la japonaise, inspirée de Clea, qui m'a donné le goût du céleri branche,
- une salade de nouilles soba, carotte et courgette, toute simple, avec sa vinaigrette tout-terrain,
- une salade de concombre au sésame, efficace, parfaite quand on n'a que peu de temps pour cuisiner,
- un coleslaw vietnamien, frais et croquant, une belle découverte.

J'ai beaucoup tâtonné avant de trouver un assaisonnement qui me convienne, et aussi une façon de couper les légumes qui permette à la sauce de bien s'imprégner, de presque cuire les légumes tout en les gardant croquants, pour obtenir un résultat qui me rappelle les meilleures salades mangées dans des restaurants asiatiques. Je crois que j'ai trouvé là mon bonheur, ou quelque chose qui y ressemble très fort.

Et puis, il y a quelques mois, j'ai enfin commencé à utiliser mes germoirs achetés il y a bien longtemps et qui prenaient la poussière dans un coin de la cuisine. Les pousses d'alfalfa ont eu un grand succès auprès des princesses sainbiosis, mais celles de cresson et de haricots mungo ont fait un flop. Pas grave, j'ai incorporé ces dernières dans cette salade, ni vu ni connu (et boulotté toute seule celles de cresson, miam).

Salade de carotte, concombre et pousses de haricots mungo à l'asiatique (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

1 concombre
1 belle carotte
1 poivron rouge
2 belles poignées de germes de haricots mungo*
3 brins de menthe
3 brins de coriandre

Pour la sauce :

1 cs de sirop d'agave
2 cs de tamari
4 cs de vinaigre de riz complet
4 cs d'huile de sésame grillé

Pour la déco :

1 cs de graines de sésame blond complet

Laver et couper le concombre en rondelles très fines, à la mandoline ou à l'aide d'un couteau bien aiguisé. Laver et brosser la carotte, la râper (grosse râpe)**. Laver le poivron rouge, le couper en deux et retirer les grains et les filaments blancs, puis le couper en petits dés. Laver les pousses de haricots mungo. Laver et émincer finement les feuilles de menthe et de coriandre. Placer tous ces ingrédients dans un petit saladier.

Mélanger les ingrédients de la sauce, la verser sur les légumes, mélanger soigneusement (avec les mains, c'est bien), puis placer au frais au moins 1 heure.

Au moment de servir, sortir du réfrigérateur et saupoudrer de graines de sésame.

* Je prépare les miens en faisant germer 1,5 cs de haricots mungo secs.
** Si vos légumes ne sont pas bio, épluchez-les.

Variantes

  • Remplacer le poivron rouge par un poivron jaune ou par un mélange de poivrons rouge, vert, jaune et/ou orange.
  • Remplacer le sirop d'agave par du sirop de maïs, de riz ou d'érable.
  • Remplacer le tamari par du shoyu (mais le résultat ne sera alors plus sans gluten).
  • Remplacer les graines de sésame par une petite poignée de cacahuètes (non salées) concassées.
  • Torréfier les graines de sésame une dizaine de minutes, au four à 180°C ou à la poêle sans matière grasse sur feu doux, et les laisser refroidir avant de les ajouter à la salade.
  • Ajouter une tige de ciboule émincée et/ou un oignon nouveau finement émincé.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.



28 juin 2014

Soupe de fraises au basilic

soupe fraise basilic

Il n'y a pas beaucoup de recettes à base de fraises ici car, presque toujours, nous les mangeons nature, de retour du potager. De temps en temps, pour changer un peu, nous aimons les intégrer dans des salades de fruits ou, mieux encore, des soupes de fruits. C'est une idée de dessert simple et rapide, frais et léger, parfait pour clore un dîner estival. Avec des fraises bien mûres, c'est un enchantement pour les papilles (et les pupilles !). Quand on mange de saison, les fruits et les légumes sont le plus souvent gorgés de saveurs et il n'en faut vraiment pas beaucoup pour les sublimer.

Cette soupe est une version épurée (je n'ose pas dire simplifiée, la version originale étant déjà dans les cordes de n'importe quel cuisinier débutant) de ma soupe de fraises et myrtilles au basilic et poivre noir, dont je garde un souvenir ému.

Bon dimanche !

Soupe de fraises au basilic (vegan/sans gluten)
(pour 6 à 8 personnes)

1 bouquet de basilic
100 g de sucre blond de canne
1 kg de fraises bien mûres

Laver et égoutter le basilic, prélever les feuilles en séparant les grandes des petites. Ciseler finement les grandes feuilles.

Porter à ébullition 1 litre d'eau avec le sucre, laisser frémir 5 minutes puis éteindre le feu et ajouter les grandes feuilles de basilic. Laisser infuser jusqu'à complet refroidissement. Filtrer et verser dans un saladier.

Laver rapidement les fraises, les égoutter, les équeuter et les couper si nécessaire en deux ou quatre. Les ajouter dans le saladier avec les petites feuilles de basilic, mélanger délicatement et placer au frais pour 1 heure au moins.

Servir bien frais.

Variantes

  • Utiliser un mélange de fruits rouges.
  • Ajouter des graines de vanille, ou du citron vert (zeste et jus).
  • Remplacer le basilic par de la sauge, du thym ou du romarin.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

Posté par sainbiosis à 21:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 juin 2014

Bouillon de cosses de petits pois au curry et au lait de coco

bouillon cosses curry coco

Il y a quelques années, lorsque j'achetais des petits pois, il ne me serait pas venu à l'esprit de me servir des cosses, qui finissaient systématiquement à la poubelle. C'est que je n'avais pas encore découvert qu'il est possible de manger de nombreuses épluchures : fanes de carottes, de betteraves ou de navets en salade, en sauce, au wok, dans des cakes ou des tartes, épluchures de pommes ou de poires en chips cuites au four, queues d'asperges en bouillon, tiges de fines herbes, coeurs de choux-fleurs, pieds de brocolis en soupe ou sautés au wok. Et ce n'est pas fini : dans le domaine de la récup' en cuisine, je continue à aller de découvertes en découvertes.

Avec les cosses des petits pois de ma dernière recette, j'ai préparé un bouillon bien parfumé aux épices, lesquelles sont adoucies par le lait de coco. Simple à préparer, même si l'étape de filtration est un peu fastidieuse, et customisable à l'envi. Parfait pour commencer le dîner avec légèreté.

Bonne semaine !

Bouillon de cosses de petits pois au curry et au lait de coco (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes en entrée)

Les cosses de 500 g de petits pois
1 belle échalote
1 gousse d'ail
1 cs d'huile d'olive
1 cs de curry en poudre
1/2 bouillon cube de légumes*
20 cl de lait de coco

Pour assaisonner si besoin : sauce tamari

Retirer les tiges des cosses. Laver soigneusement et égoutter les cosses. Éplucher, laver et émincer échalote et ail.

Faire chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse et y faire revenir l'échalote 2 minutes. Ajouter l'ail, le poivre et les cosses et faire revenir 2 minutes supplémentaires, en remuant régulièrement.

Ajouter le demi bouillon cube et 1/2 litre d'eau, couvrir et laisser cuire 30 minutes.

Mixer au blender le plus finement possible, placer un chinois ou une passoire fine au-dessus de la sauteuse, puis filtrer en pressant le plus possible les fibres restant dans le tamis avec une cuillère en bois pour extraire le maximum de liquide.

Ajouter le lait de coco, remettre sur feu doux pour réchauffer juste avant de servir.

* Vérifiez bien si besoin que le vôtre est sans gluten.

Variantes

  • Utiliser de la pâte de curry à la place du curry en poudre.
  • Varier les épices en fonction de vos goûts.
  • Remplacer le lait de coco par de la crème de soja ou de riz pour un résultat sans gluten, ou de la crème d'avoine ou d'épeautre pour un résultat avec gluten.
  • Servir avec des pluches de coriandre ou de persil plat, ou de la ciboulette ciselée.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

17 juin 2014

Soupe crue de petits pois et avocat

soupe crue petits pois avocat miso

Avez-vous déjà goûté les petits pois en version crue ? Chez nous, c'est chose commune pendant l'écossage en famille, pendant lequel une bonne moitié des petits pois disparaît comme par magie dans des petites bouches gourmandes.

Alors, pour changer du risotto aux petits pois, j'ai eu envie de cuisiner les petits pois crus et de les transformer en soupe fraîche, dans laquelle l'avocat fait merveille pour apporter un velouté sans pareil. Cuisiner cru, c'est souvent une sacrée économie de tempsqui n'est pas pour me déplaire en cette période chargée qu'est toujours la fin de l'année scolaire, et aussi d'énergie. Et puis, avec les chaleurs étouffantes estivales de ces derniers jours, c'est bien agréable de n'avoir à allumer ni four, ni cuisinière.

Sans plus attendre, place à la recette !

Soupe crue de petits pois et avocat (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes en entrée)

175 g de petits pois (500 g avec les cosses*)
1 avocat
25 cl de lait de riz (quantité à ajuster en fonction de la consistance souhaitée)
1 cc bombée de miso de riz
1/2 cc de poivre blanc fraîchement moulu

Pour assaisonner si besoin : sauce tamari

A l'avance, placer tous les ingrédients qui n'y seraient pas déjà (sauf le poivre, faut pas exagérer) au réfrigérateur.

Écosser les petits pois* et prélever la chair de l'avocat. Mettre de côté une poignée de petits pois pour la déco, mixer finement tous les autres ingrédients au blender. Ajuster la quantité de lait de riz en fonction de la consistance souhaitée (avec 25 cl, on obtient une consistance assez épaisse).

Servir de suite, bien frais, éventuellement assaisonné de sauce tamari.

* Gardez les cosses pour la prochaine recette !

Variantes

  • Remplacer le lait de riz par un autre lait végétal : lait de coco ou lait de soja pour des versions sans gluten, lait d'avoine ou lait d'épeautre sinon.
  • Remplacer le miso de riz par 1 cs de sauce soja : tamari (sans gluten) ou shoyu (avec gluten).
  • Ajouter une poignée de pluches de coriandre ou de persil plat au moment de mixer.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

01 juin 2014

Lassi à la fraise et à la rose

lassi fraise rose

Parfois, au petit déjeuner, j'aime me régaler d'un lassi fruité. Traditionnellement, cette boisson indienne, qui peut être nature, salée, sucrée ou épicée, est préparée avec du yaourt à base de lait animal et éventuellement de l'eau ou du lait, lui aussi animal. Les miens sont au yaourt de soja, sans lait végétal et sans eau car j'aime les textures bien épaisses au petit déjeuner, toujours avec des fruits, souvent avec une épice ou une touche florale pour complexifier le tout. Ici, des fraises, de l'eau de rose et des pâquerettes, parce que, en revenant du potager les mains chargées de fraises, j'ai croisé de jolies pâquerettes et le parfum des roses anciennes. Comme une évidence.

La pâquerette, de son petit nom latin Bellis perennis, est une plante comestible, qu'il faut veiller à cueillir, comme toujours, en dehors des bords de route et des champs où paissent des animaux. Les nôtres viennent donc simplement de notre jardin, qui ne voit bien sûr jamais une goutte de produit chimique. Comme les boutons d'ail des ours, ceux de pâquerette se préparent au vinaigre pour être consommés comme les câpres. Pensez aux fleurs pour décorer vos boissons, vos salades de légumes ou de fruits. Les feuilles peuvent également être consommées, crues en salade ou cuites dans des soupes ou des purées. Côté goût, je ne peux pas vraiment vous dire ce qu'il en est, tant il ne ressemble à rien que je connaisse : doux et rafraîchissant, avec une petite note finale un peu piquante et citronnée.

Connaissez-vous le site Végémiam, qui propose des recettes végétariennes et végétaliennes de blogueuses et blogueurs - dont les miennes ? Si ce n'est pas encore le cas et que vous êtes en quête d'inspiration, ou que vous souhaitez proposer vos propres recettes, je ne peux que vous conseiller d'y aller. J'aime beaucoup le consulter lorsque je suis en panne d'idées. En ce moment, Végémiam fête son premier anniversaire et organise un jeu concours sur le thème du printemps. J'y participe donc avec cette recette de saison.

Lassi à la fraise et à la rose (vegan/sans gluten)
(pour 1 à 2 personnes)

250 g de fraises
2 yaourts de soja
2 cs de sirop d'agave (quantité à ajuster en fonction des goûts)
1 cc d'eau de rose (quantité à adapter en fonction du produit utilisé)
1 cc bombée de lucuma* (facultatif)

Quelques pâquerettes pour la déco

Laver rapidement les fraises, les équeuter et les placer dans le bol d'un blender avec tous les autres ingrédients. Verser dans un ou deux verres et décorer des pâquerettes soigneusement lavées.

* J'en parle ici.

Variantes

  • Remplacer les fraises par un autre fruit rouge, ou par un mélange de fruits rouges.
  • Pour un résultat moins épais, ajouter 125 ml d'eau ou de lait végétal (la douceur du lait de riz irait bien ici).
  • Remplacer le sirop d'agave par du sirop d'érable, de maïs, de riz.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

28 mai 2014

Pancakes végétaux

pancakes végétaux

C'est le week-end ! Du moins, pour ce qui me concerne, puisque monsieur sainbiosis et nos deux princesses iront travailler ce vendredi. Et, ce qui est chouette le week-end, c'est de prendre le temps de préparer des petits déjeuners qui changent de l'ordinaire. What about pancakes?

Je ne sais plus où j'ai lu récemment que les pancakes devaient se servir avec les trous en-dessous. I beg your pardon, but si les trous sont en-dessous, par où rentre tout le bon sirop d'érable, je vous le demande ? Chez nous, c'est donc upside down que nous les mangeons, pour profiter encore plus du bon goût du sirop d'érable.

Cette recette est un basique qui peut se prêter à de nombreuses variations, en ajoutant à la pâte des fruits frais ou séchés, des zestes d'agrumes frais ou confits, du jus d'orange et/ou de l'eau de fleur d'oranger, des épices, des graines, des purées de fruits secs (amande, noisette). Je pense déjà pour la suite aux mélanges classiques pomme-cannelle, orange-cardamome, citron-pavot, banane-vanille, cerise-pistache, fraise-amande. En attendant, ceux-là ont été dégustés avec quelques fruits frais en plus du traditionnel sirop d'érable.

Si vous cherchez une recette qui change, essayez donc celle des pancakes au seigle, aux flocons d'avoine et à la carotte.

Et vous, vos pancakes, vous les préparez et les mangez comment ?

Pancakes végétaux (vegan)
(pour 25-30 pancakes de 10-12 cm*)

500 g de farine de blé T80
1 cs d'arrow-root
1 cs de sucre complet (rapadura)
1 cc de poudre à lever sans phosphate
75 cl de lait de riz
1 cs d'huile d'olive

Dans un saladier, mélanger soigneusement les ingrédients secs : farine, arrow-root, sucre et poudre à lever. Ajouter le lait de riz petit à petit, puis l'huile d'olive, en mélangeant au fouet jusqu'à obtenir une pâte bien homogène. Couvrir et laisser reposer 30 minutes à température ambiante.

Cuire de petites louches de pancakes dans une poêle placée sur feu moyen et huilée régulièrement avec un papier essuie-tout imbibé d'huile d'olive. Retourner dès que le dessus est sec, et faire cuire l'autre côté rapidement (30 secondes environ).

Servir immédiatement avec du sirop d'érable et des fruits frais.

* Si vous voulez tout savoir, j'en ai fait très exactement 26 de 11 cm de diamètre (je suis atteinte d'une pathologie très commune chez les blogueuses culinaires : je cuisine toujours avec une cuillère dans une main et un stylo dans l'autre, parfois même avec une règle, un compas et un rapporteur).

Variantes

  • Remplacer une partie de la farine de blé par de la farine de châtaigne, de riz, de sarrasin, des flocons d'avoine, de la poudre d'amande. Remplacer toute la farine de blé par de la farine de (grand) épeautre.
  • Remplacer l'arrow-root par de la fécule de maïs ou de pomme de terre.
  • Remplacer le sucre complet par du sucre blond de canne, du sirop d'érable, de riz, de maïs, etc.
  • Remplacer la poudre à lever par 1 cc rase de bicarbonate de sodium alimentaire et 1 cs de vinaigre de cidre.
  • Remplacer le lait de riz par un autre lait végétal de votre choix (avoine, épeautre, coco, quinoa, noisette, etc.), par de la bière ou par du jus de pomme.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.



Fin »