sainbiosis

18 décembre 2014

Risotto aux cèpes et à la truffe

risotto cèpes truffe

Après l'apéro et les entrées de Noël, voici le plat que je vous ai concocté : un risotto ultra gourmand aux cèpes, parfumé à l'huile de truffe. L'huile de truffe est un ingrédient magique qui permet de parfumer nombre de plats (risotti, veloutés, légumes rôtis) sans se ruiner. Depuis que j'en ai trouvé l'année dernière, je ne peux plus m'en passer.

Le risotto fait partie de ces quelques plats que je prépare quand je suis en manque d'inspiration (il y en a d'ailleurs déjà beaucoup ici) ; c'est une valeur sûre, sans gluten en plus, que je fais et refais en l'améliorant toujours. Celui-ci cependant, c'est monsieur sainbiosis qui l'a préparé. Le seul inconvénient du risotto, c'est que c'est un plat minute qui ne peut pas être préparé à l'avance sous peine d'être tout collant et trop cuit, un désastre pour tout Italien qui se respecte. D'ailleurs, s'il vous en reste, ne le réchauffez surtout pas pour le manger tel quel, faites-en plutôt de délicieux arancini !

Risotto aux cèpes et à la truffe (vegan/sans gluten)
(pour 6 personnes)

1 petit bouquet de persil plat
600 g de cèpes*
2 cs d'huile d'olive

500 g de riz arborio
25 cl de vin blanc sec
1,5 à 1,75 l de bouillon de légumes** chaud (maison si possible)
2 cs d'huile d'olive parfumée à la truffe (blanche ou noire)

Laver le persil, retirer les tiges et hacher finement les pluches. Réserver.

Retirer la base terreuse des champignons, les secouer et les brosser doucement ou les passer très rapidement sous l'eau pour éliminer le sable ou la terre. Les couper en lamelles. (Sautez cette étape si vous utilisez des cèpes surgelés.)

Faire chauffer l'huile d'olive sur feu doux dans une grande sauteuse, ajouter les champignons et les faire revenir 3 minutes. Ajouter le riz et le faire revenir en mélangeant jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajouter le vin blanc et mélanger jusqu'à ce qu'il soit absorbé. Ajouter le bouillon louche par louche en attendant bien que la louche précédente ait été totalement absorbée par le riz avant d'ajouter la suivante (goûter le riz de temps en temps et ajuster la quantité de bouillon à ajouter). Couper le feu, ajouter le persil et l'huile d'olive parfumée à la truffe, mélanger délicatement.

Couvrir deux minutes puis servir aussitôt.

* Comme ce n'est pas la saison des cèpes, les miens étaient surgelés et déjà coupés en lamelles. Je les ai décongelés avant cuisson.
** Attention aux bouillon cubes qui peuvent contenir du gluten.

Variantes

  • Remplacer les cèpes par d'autres champignons au choix.
  • Si vous avez la chance d'en avoir, remplacer l'huile d'olive parfumée à la truffe par quelques fines lamelles de truffe.
  • Ajouter 1 oignon finement émincé ou une gousse d'ail écrasée en même temps que les cèpes.
  • Remplacer le riz arborio (qui donne un résultat moelleux) par du riz carnaroli (pour un résultat ferme, al dente).
  • Remplacer le vin blanc sec par la même quantité de bouillon de légumes.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.


14 décembre 2014

Velouté de champignons à l'amande, parmesan à l'amande

velouté champignon amande parmesan amande

Si le velouté de potimarron à la châtaigne et à l'avoine ne vous branche pas, que diriez-vous d'un velouté de champignons (ici, des champignons de Paris, mais vous pouvez utiliser ceux que vous voulez) parfumé à l'amande et saupoudré d'un parmesan végétal, lui aussi à l'amande ? Il est inspiré du velouté de champignons au parmesan de noisettes du très bon Fêtes Bio de Valérie Cupillard. Dans ma version, pas de noisettes mais uniquement des amandes, pas de bouillon cube mais de l'ail et du tamari, pas d'eau mais uniquement du lait végétal (pour encore plus de velouté), et de la levure maltée en plus dans le parmesan pour son petit goût fromager si particulier.

J'ai déjà publié une recette de parmesan végétal à l'amande, un peu plus complexe. Ici, je vous propose une version express, prête en même pas cinq minutes, une fois que les amandes sont torréfiées.

Bonne semaine les gourmands !

Velouté de champignons à l'amande, parmesan à l'amande (vegan/sans gluten pour le velouté)
(pour 6 personnes en entrée, ou 4 personnes en plat principal)

Pour le parmesan :

150 g d'amandes non mondées
15 g de levure maltée
1 belle pincée de sel de l'Himalaya

Pour le velouté :

500 g de champignons de Paris
3 gousses d'ail
1 cs d'huile d'olive
1 l de lait de soja
3 cs de purée d'amande complète
3 cs de tamari (sauce de soja sans gluten)

Préchauffer le four à 150°C.

Rincer, égoutter et sécher les amandes (dans un torchon propre), les placer sur une seule couche dans un plat allant au four, enfourner et laisser torréfier 10-15 minutes en remuant à mi-cuisson, jusqu'à ce que les amandes soient odorantes. Retirer du four et mixer au mixeur (avec la lame en S) ou au blender avec la levure maltée et le sel jusqu'à obtention d'une poudre homogène. Le parmesan se conserve plusieurs semaines, dans un bocal en verre fermé hermétiquement et placé au réfrigérateur.

Retirer la base terreuse des champignons, les secouer et les brosser doucement ou les passer très rapidement sous l'eau pour éliminer le sable ou la terre. Les couper en lamelles. Éplucher, laver et émincer finement les gousses d'ail.

Dans une sauteuse ou une casserole placée sur feu moyen, faire revenir les champignons et l'ail dans l'huile d'olive jusqu'à ce que les champignons ne rendent plus d'eau. Ajouter le lait de soja, porter à frémissements puis laisser cuire 15 minutes à feu doux. Ajouter la purée d'amande et le tamari et mixer au mixeur plongeur ou au blender. Servir avec le parmesan végétal.

Variantes

  • Pour un parmesan sans gluten, supprimer la levure maltée et ajouter un peu plus de sel ou 1 cc de miso de riz.
  • Remplacer le sel de l'Himalaya par du sel de mer gris.
  • Remplacer les champignons de Paris par les champignons de votre choix.
  • Remplacer le lait de soja par du lait de riz ou d'amande.
  • Pour une version à la noisette, remplacer la purée d'amande complète par de la purée de noisette et les amandes par des noisettes.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

11 décembre 2014

Velouté de potimarron à la châtaigne et à l'avoine

velouté potimarron châtaigne avoine

Bonjour les amis !

Après l'apéro qui aura mis tout le monde en appétit (à condition de n'avoir pas vu trop grand comme c'est parfois le cas - réfrénez-vous !), il est temps de commencer le repas. Ne vous attendez surtout pas à un menu gargantuesque (il y aura juste une entrée, un plat, et un dessert), ni à des plats foufous (moi, pendant les fêtes, j'ai envie d'avoir du temps à passer avec ma famille), ni à un dessert qui en jette (la déco de la bûche de Noël m'intimide encore trop). En revanche, attendez-vous à de belles saveurs, à sortir de table les papilles satisfaites, le corps léger et heureux, en parfaite condition pour ouvrir les cadeaux sans piquer du nez dans les rubans.

Commençons avec l'entrée (eh oui !), un velouté très velouté que j'ai fait et refait plusieurs fois cette année. Dedans, ma courge chouchou, j'ai nommé le potimarron, si mignon et si facile à cuisiner puisque nul besoin de l'éplucher. Sa texture et sa saveur se rapprochent de celles des châtaignes (d'où son nom). Sans surprise, je l'ai donc associé à... des châtaignes. Et comme s'il n'y avait pas assez de douceur, j'ai cuit le tout dans du lait d'avoine et ajouté de la crème d'avoine.

Avantage : ce velouté peut sans souci être préparé la veille et réchauffé doucement le jour J, juste avant de passer à table.

Et si, pour marier le croquant au velouté, vous lui ajoutiez quelques pois chiches croustillants au moment de servir ?

A suivre : une autre recette de velouté car je n'ai pas pu choisir entre les deux !

Velouté de potimarron à la châtaigne et à l'avoine (vegan)
(pour 6 personnes)

1 potimarron d'1 kg
400 g de châtaignes au naturel
1 l de lait d'avoine
1/2 cc de poivre noir fraîchement moulu

Pour servir : 10 cl de crème d'avoine

Laver le potimarron sous l'eau à l'aide d'une brosse, le mettre dans un plat allant au four, enfourner et allumer le four à 150°C. Laisser cuire une heure, puis sortir du four et laisser refroidir. Lorsque le potimarron peut être manipulé sans se brûler, retirer les éventuelles parties de peau qui ne sont pas belles, le couper en deux et retirer les graines. Le couper en dés.

Placer les dés de potimarron, les châtaignes, le lait d'avoine et le poivre noir dans une casserole. Placer sur feu doux, porter à frémissements et laisser cuire 15 minutes. Mixer au mixeur plongeur ou au blender.

Servir bien chaud avec de la crème d'avoine.

Variantes

  • Pour une version sans gluten, remplacer le lait et la crème d'avoine par du lait et de la crème de soja ou de riz.
  • Ajouter des épices : cumin, gingembre, fenugrec, curcuma, curry, etc.
  • Comme proposé plus haut, on peut ajouter des pois chiches croustillants au moment de servir.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

08 décembre 2014

Houmous de soja jaune au curcuma

houmous soja jaune curcuma

Je songe sérieusement à renommer ce lieu Houmousland.
Mais j'hésite grandement avec Curcumaland.

Tout ça pour vous dire que, pour l'apéro de Noël, il n'est pas question de déroger à mes addictions habitudes gourmandes, et ce sera donc tartinades à gogo, si possible avec plein de curcuma inside, accompagnées de pain maison, de crackers, de gressins, de petits biscuits salés ! Voici ma petite sélection de saison pour cette année, tirée de mes archives :

Bons préparatifs, et bonne semaine !

Houmous de soja jaune au curcuma (vegan/sans gluten)
(pour 1 petit saladier)

500 g de soja jaune sec et dépelliculé
3 cs de vinaigre (de cidre pour moi, mais un vinaigre de vin fera parfaitement l'affaire aussi) ou 3 cs de jus de citron
1 morceau d'algue kombu
2 belles gousses d'ail, épluchées, lavées et pressées
1 jus de citron fraîchement pressé
3 cs de purée de cajou
3 cs d'huile d'olive de bonne qualité
1 cs de curcuma
1/2 cc de poivre noir fraîchement moulu
2 cs rases de miso de riz

Pour la déco :

1-2 cs d'huile d'olive de bonne qualité
1 cs de graines de sésame blond complet

Placer le soja dans un grand saladier, recouvrir d'eau (filtrée si possible), ajouter le vinaigre ou le jus de citron, couvrir et laisser tremper 12 heures.

Rincer et égoutter le soja, le placer dans une grande casserole, couvrir largement d'eau, ajouter l'algue kombu et faire cuire à frémissements 1h30 ou jusqu'à ce que le soja soit tendre. Égoutter et retirer l'algue kombu*.

Placer le soja, l'ail, le jus de citron, la purée de cajou, l'huile d'olive, le curcuma, le poivre noir et le miso dans le bol d'un mixeur. Mixer en ajoutant progressivement environ 25 cl d'eau (filtrée si possible), jusqu'à obtention d'un mélange homogène de la consistance souhaitée.

Verser dans un bol, ajouter l'huile d'olive et les graines de sésame et conserver au frais jusqu'au service.

* Vous pourrez l'utiliser pour réaliser le tartare d'algue cité plus haut !

Variantes

  • Remplacer la purée de cajou par de la purée d'amande blanche ou complète.
  • Remplacer ou compléter le curcuma et le poivre noir par d'autres épices ou mélanges d'épices : curry, gingembre, cumin, coriandre, épices à couscous, etc.
  • Remplacer le miso de riz par du miso d'orge (mais le résultat ne sera alors plus sans gluten), par du tamari (sauce de soja sans gluten) ou du shoyu (sauce de soja avec gluten).
  • Remplacer les graines de sésame blond par des graines de sésame noir pour un résultat du plus bel effet.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

03 décembre 2014

Lassi à la mangue et au curcuma

lassi mangue curcuma poivre noir

Bonjour les gourmands !

Cette année, une fois n'est pas coutume, j'ai prévu de vous proposer des idées toutes simples pour votre menu de Noël ou pour celui du réveillon du Nouvel An. Les articles sur le sujet fleurissent en ce moment sur la blogosphère culinaire, et me mettent en grand appétit. Décidément, j'adore ce partage d'idées !

Mais avant de se lancer avec l'apéro dans le prochain article, je vous présente une boisson que j'aime beaucoup prendre au petit déjeuner, un lassi. Je vous en ai d'ailleurs déjà présenté une version printanière il y a quelques mois. Le lassi d'aujourd'hui est riche en curcuma, que j'ai utilisé frais pour une fois, et qui s'accorde à merveille avec la saveur à la fois douce et acide de la mangue. Le poivre noir relève légèrement l'ensemble et le yaourt vient adoucir et envelopper le tout.

Les propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes de la mangue, ainsi que du curcuma associé au poivre noir, la vitamine C de la mangue, font de ce lassi la boisson idéale avant de passer la journée en cuisine pour préparer le repas de Noël en gardant la pêche (ou en combattant efficacement le vilain rhume que vous avez attrapé l'autre jour).

Lassi à la mangue et au curcuma (vegan/sans gluten)
(pour 1 à 2 personnes)

1 mangue
1 phalange de curcuma frais
1 belle pincée de poivre noir fraîchement moulu
2 cs de sirop d'agave
2 yaourts de soja
6 glaçons

Pour la déco : 2 pincées de curcuma en poudre

Laver la mangue, l'éplucher, récupérer la chair et la placer dans un blender. Laver le curcuma, le couper en rondelles sans l'éplucher et l'ajouter dans le blender. Ajouter tous les autres ingrédients, mixer finement, verser dans un ou deux verres, saupoudrer de curcuma en poudre et déguster aussitôt.

Variantes

  • Ajouter 1 cc d'eau de rose ou de fleur d'oranger.
  • Ajouter 1 pincée de cardamome fraîchement moulue ou de vanille en poudre.
  • Ajouter 1 pointe de piment.
  • Remplacer le curcuma frais par 1 cs de curcuma en poudre.
  • Remplacer le sirop d'agave par du sirop de riz ou d'érable.
  • Avec ces proportions, le résultat est assez épais et se déguste à la cuillère. Pour quelque chose de plus liquide, ajouter plus de glaçons, ou un peu d'eau filtrée, ou encore un peu de lait végétal.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

Posté par sainbiosis à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,



27 novembre 2014

Salade de chou rouge aux herbes et aux graines de courge grillées

salade chou rouge herbes graines courge

Cela ne fait pas très longtemps que j'ai découvert les graines de courge grillées. J'adore les graines de courge, mais je raffole véritablement des graines de courge grillées, plus croustillantes, plus légères et plus savoureuses. Ici, elles sont préparées à la poêle, mais on peut tout aussi bien les préparer au four. D'ailleurs, pensez-y pour un apéro gourmand : des graines de courge grillées avec un peu de sel gris ou de sel de l'Himalaya auront beaucoup de succès.

Comme il me fallait un prétexte pour utiliser ces graines de courge, j'ai sauté sur l'occasion pour faire une salade de chou rouge aux herbes dont j'avais envie depuis longtemps. Je suis toujours à la recherche de nouvelles idées pour apprêter le chou rouge, et j'ai un souvenir ému de ma salade de chou rouge aux graines et à la pomme et de ma salade de chou rouge aux canneberges et aux amandes.

J'ai quelques idées sous le coude pour préparer le chou rouge en version cuite, mais je ne me suis jamais lancée. Avez-vous des recettes à me conseiller ?

Salade de chou rouge aux herbes et aux graines de courge grillées (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

1 petit chou rouge (300 g)
2 poignées de graines de courge*
1 petit bouquet de persil plat
1 petit bouquet de menthe
1 petit bouquet de sauge

Pour la sauce :

1/2 cc de poivre blanc fraîchement moulu
Le jus d'un citron fraîchement pressé
2 cs de sirop d'érable
4 cs d'huile d'olive de bonne qualité

Laver le chou rouge et l'émincer finement en retirant la base. Le placer dans le saladier de service.

Placer les graines de courge dans une poêle sans matière grasse sur feu moyen. Remuer souvent jusqu'à ce que les graines fassent pop (un peu à la manière du pop-corn, mais elles sautent beaucoup moins haut !), environ 5 minutes. Retirer immédiatement de la poêle, laisser refroidir puis les ajouter au chou.

Laver, égoutter et émincer finement les feuilles de persil plat, de menthe et de sauge. Les ajouter au chou.

Préparer la sauce en mélangeant soigneusement tous les ingrédients. Verser dans le saladier, mélanger soigneusement et déguster immédiatement.

* J'ai utilisé des graines de courge achetées en vrac dans mon magasin bio. Si vous utilisez des graines de courge fraîches, le temps de cuisson sera plus long.

Variantes

  • Varier les herbes selon vos envies : ciboulette, coriandre, ou même feuilles de céleri.
  • Préparer les graines de courge grillées au four, 10 à 15 minutes à 180°C, en surveillant bien.
  • Ajouter une pomme coupée en dés ou des fruits séchés.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

18 novembre 2014

Milkshake aux flocons d'avoine, à la banane, à la noisette et aux graines de chanvre

milkshake avoine banane noisette chanvre

A cette période de l'année, j'ai besoin de réconfort. Le changement d'heure est passé par là, et mon horloge biologique a bien du mal à se mettre à l'heure d'hiver, plus proche pourtant de l'heure solaire que l'heure d'été. C'est le changement plus que l'heure d'hiver elle-même qui met mon rythme sens dessus dessous chaque année.

Pour me remettre de tout ça, je me prépare pour le petit déjeuner (et parfois pour le goûter) des boissons gourmandes prêtes en quelques minutes. La seule contrainte, c'est d'avoir sous la main une banane préalablement congelée, car c'est elle qui donne de l'onctuosité à l'ensemble. Cela fait longtemps que j'en ai toujours quelques-unes en stock, pour pouvoir nous préparer des glaces ou des milkshakes comme celui-ci ou celui-là dès que l'envie se présente.

Le milkshake du jour est un basique, facile à préparer quand on est encore à moitié endormi-e et que l'on cherche les ingrédients et le bouton du blender les yeux à peine entrouverts. Pour les petits-déjeuners du week-end, je suis - généralement - un peu mieux réveillée et ajoute souvent d'autres fruits avant de mixer. Les flocons d'avoine apportent des fibres rassasiantes qui me permettent de tenir jusqu'au déjeuner, les graines de chanvre sont très riches en protéines, en antioxydants et en oméga-3, la banane contient antioxydants et fibres, et la noisette est riche en antioxydants, en manganèse, en cuivre et en magnésium.

De quoi démarrer la journée du bon pied !

Milkshake aux flocons d'avoine, à la banane, à la noisette et aux graines de chanvre (vegan/sans gluten*)
(pour 1 personne)

1/4 l de lait de riz
3 cs de flocons d'avoine
1 banane mûre, épluchée, coupée en rondelles et congelée
1 cs bombée de purée de noisette
1 cc de graines de chanvre décortiquées

Placer tous les ingrédients, excepté les graines de chanvre, dans un blender et mixer finement. Si votre blender est un peu paresseux, placer le lait de riz et les flocons d'avoine dans le blender et laisser reposer 10 minutes. Puis ajouter les autres ingrédients et mixer.

Verser dans un verre, saupoudrer de graines de chanvre et déguster aussitôt.

* Choisissez bien des flocons d'avoine certifiés sans gluten si besoin.

Variantes

  • Remplacer le lait de riz par un autre lait végétal, de soja ou de quinoa par exemple pour un résultat toujours sans gluten.
  • Remplacer les flocons d'avoine par des flocons de riz ou de châtaigne, par exemple.
  • Remplacer la purée de noisette par de la purée d'amande blanche ou complète, ou par de la purée de cacahuète.
  • Ajouter d'autres fruits : une pomme, une poire, des fruits rouges, etc. Ou une poignée de dés de courgette préalablement congelés.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

12 novembre 2014

Salade tiède de lentilles vertes, chou-fleur rôti, amandes et dattes

salade lentilles chou-fleur amandes dattes

Depuis que j'ai découvert le chou-fleur rôti, je ne peux plus m'en passer. Je pourrais d'ailleurs dire la même chose de la majorité des légumes, et d'un grand nombre de fruits. Je trouve que le rôtissage est une méthode de cuisson qui concentre et exhale vraiment les saveurs. Idem pour la torréfaction des fruits secs (noisettes et amandes notamment) et des graines (de courge, de tournesol, de sésame par exemple).

L'envie d'en mettre dans toutes mes salades m'est venue immédiatement après avoir visionné cette vidéo d'une recette de Green Kitchen Stories, et j'ai tout de suite commencé avec cette salade très proche de celle qu'ils présentent. La leur est froide, la mienne est tiède, ce qui est bien agréable en cette saison. Je n'avais plus de feuilles vertes ce jour-là, mais j'ai refait cette salade depuis avec un peu de verdure et elle est tout aussi délicieuse. Même régal avec une céréale (pensez boulgour de kamut, riz complet, petit épeautre) en plus des lentilles, pour un plat contenant des protéines complètes.

En plus du chou-fleur rôti et des lentilles, cette salade contient des amandes préalablement trempées et donc croquantes à souhait, des dattes moelleuses, et une sauce absolument terrible et pourtant toute simple à base de purée de sésame, de sirop d'érable et de jus de citron pour un subtil résultat sucré-salé, que même belle-maman sainbiosis, qui habituellement n'aime pas ce genre de plats, a apprécié.

Essayez et vous m'en direz des nouvelles !

Salade tiède de lentilles vertes, chou-fleur rôti, amandes et dattes (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

200 g de lentilles vertes
2 feuilles de laurier
1 morceau d'algue kombu

2 poignées d'amandes non mondées

1 petit chou-fleur
1 cs de quatre-épices
3 cs d'huile d'olive

5 dattes moelleuses (fraîches si possible, des medjool si possible aussi, ou sinon des deglet nour préalablement trempées dans de l'eau ou ou thé)
1 oignon nouveau
1 petit bouquet de ciboulette

Pour la sauce :

2 cs de tahin blanc (purée de sésame)
1 cs de sirop d'érable
2 cs de jus de citron fraîchement pressé
2 cs d'eau (ou plus selon la consistance préférée)

La veille (ou le matin pour le soir), placer les lentilles vertes dans un petit saladier et les amandes dans un bol, les couvrir d'eau (filtrée si possible) et les laisser tremper 12 heures à température ambiante. Égoutter et rincer soigneusement.

Éplucher le chou-fleur*, découper les bouquets en morceaux de taille égale, les placer dans un plat allant au four. Mélanger le quatre-épices et l'huile d'olive, verser sur le chou-fleur et mélanger soigneusement pour bien répartir la préparation. Enfourner et allumer le four à 180°C. Laisser rôtir environ 45 minutes, jusqu'à ce que les bouquets aient pris une jolie couleur dorée.

Pendant la cuisson du chou-fleur, placer les lentilles dans une casserole d'eau froide (filtrée) avec les feuilles de laurier et le morceau d'algue kombu. Porter à ébullition et laisser cuire 10 à 15 minutes. Les lentilles doivent être cuites mais toujours fermes. Égoutter et retirer l'algue kombu**.

Couper les amandes en 3 ou 4. Dénoyauter les dattes et les couper en petits dés. Laver et émincer finement l'oignon nouveau. Laver et ciseler finement la ciboulette.

Mélanger tous les ingrédients de la sauce.

Mettre les lentilles et le chou-fleur encore tièdes, les amandes, les dattes et l'oignon nouveau dans le saladier de service. Ajouter la sauce et mélanger soigneusement. Saupoudrer de ciboulette et servir aussitôt.

* Gardez les feuilles et la tige pour un autre usage.
** Utilisez-la dans un tartare d'algues, par exemple.

Variantes

  • Remplacer les lentilles vertes par des lentilles beluga, des lentilles blondes ou des lentillons de Champagne.
  • Remplacer les amandes par des noisettes, des noix, des noix de cajou.
  • Remplacer le quatre-épices par les épices que vous aimez/avez sous la main.
  • Remplacer les dattes par d'autres fruits séchés (abricots ou figues coupés en dés, raisins, canneberges, etc.).
  • Remplacer la ciboulette par du persil plat ou, mieux encore, par de la coriandre.
  • Saupoudrer de graines de chanvre (miam !).
  • Remplacer le tahin blanc par du tahin semi-complet. Il sera alors peut-être nécessaire de mettre un peu plus de sirop d'érable car le tahin semi-complet est un peu plus amer.
  • Remplacer le sirop d'érable par du sirop de riz, d'agave ou de maïs (mais le résultat sera moins délicieux, je pense).

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

06 novembre 2014

Houmous de betterave au cumin

houmous betterave

A ne pas confondre avec le houmous à la betterave, lequel est généralement préparé en ajoutant de la betterave crue à un houmous traditionnel. Ici, il s'agit de betteraves cuites utilisées en lieu et place des pois chiches, les autres ingrédients principaux demeurant inchangés.

Le secret de cette recette, c'est de ne pas lésiner sur le cumin - en poudre et en graines - qui accompagne divinement la betterave pour un voyage intergalactique gourmand de nos papilles (et quelle couleur pour nos pupilles !). Ajuster la quantité à votre palais et à la force de votre épice, qui peut varier grandement en fonction de son âge. En plus d'avoir un goût délicieux (les princesses sainbiosis me font savoir qu'elles ne sont pas vraiment de mon avis, les coquines), le cumin est une épice riche en fer et en antioxydants qui bichonne notre petit système digestif de haut en bas et favorise la lactation (elle est d'ailleurs souvent présente dans les tisanes d'allaitement).

Servez ce houmous bien frais avec du bon pain pita et plein de crudités.

Houmous de betterave au cumin (vegan/sans gluten)
(pour 1 bol)

500 g de betteraves
1 belle gousse d'ail
3 cs de tahin (purée de sésame)
3 cs d'huile d'olive de bonne qualité
1 cs de cumin moulu (quantité à ajuster en fonction de vos goûts)
Le jus fraîchement pressé d'1/2 citron

Pour la déco :

1-2 cs d'huile d'olive de bonne qualité
1 cc de graines de sésame blond complet
1 cc de graines de cumin

Dans une casserole, faire cuire les betteraves couvertes d'eau frémissante, lavées mais non épluchées. La cuisson prend 30 minutes à 1 heure en fonction de la taille des betteraves ; vérifier la cuisson avec la lame d'un couteau qui doit s'enfoncer facilement à coeur. Égoutter, laisser refroidir, éplucher et couper en dés.

Éplucher, laver et écraser la gousse d'ail. Mixer finement tous les ingrédients ensemble.

Transférer dans un bol, arroser d'huile d'olive, saupoudrer de graines de sésame et de cumin, couvrir et placer au frais au moins 2 heures, le temps que les saveurs se développent et diffusent.

Variantes

  • Ajouter 1 cc de miso si vous voulez saler un peu la préparation.
  • Ajouter des feuilles de céleri, de persil plat et/ou de coriandre au moment de servir.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

28 octobre 2014

Crème de châtaigne à la vanille

crème châtaigne vanille

Avec le temps, beau et doux, que nous avons eu en septembre et en octobre, c'est à peine si je me suis rendu compte que c'était le moment d'aller ramasser les châtaignes. J'avais la ferme intention de préparer ma première crème de châtaigne et il n'était donc pas question que je manque le coche. Heureusement que des amis bienveillants nous ont prévenus que le moment était venu.

Je ne mange presque jamais de crème de châtaigne, que je trouve souvent trop sucrée, mais monsieur sainbiosis apprécie d'en manger de temps en temps et, de mon côté, j'ai plusieurs recettes en tête qui n'attendent plus que cet ingrédient. Comme ce fondant aux noix et à la crème de châtaigne préparé l'année dernière (mais avec une crème de châtaigne du commerce), que je referais volontiers.

Les recettes de crèmes de châtaigne ne manquent sur le net. Ma petite touche personnelle, c'est l'utilisation de sucre complet à la place du sucre cristallisé, qu'il soit blanc (pas de ça dans ma cuisine !) ou blond, qui ajoute un petit goût caramélisé (en plus de tous les bons minéraux qu'il apporte) qui n'est pas pour me déplaire.

Comme je n'ai pas trouvé de solution miracle pour la corvée d'épluchage, prévoyez quelques bons couteaux, quelques bons amis et quelques heures de papotage si vous avez récolté plusieurs kilos de châtaignes.

Crème de châtaigne à la vanille (vegan/sans gluten)
(pour 2 pots)

1 kg de châtaignes entières (ou 400 g de châtaignes épluchées)
300 g environ de sucre complet (rapadura)
80 ml environ d'eau (filtrée si possible)
1 gousse de vanille, fendue et grattée

A l'aide d'un petit couteau pointu, inciser les châtaignes en croix puis retirer l'écorce. Faire chauffer une grande casserole d'eau. Laver les châtaignes, les égoutter puis les faire cuire 30 minutes à l'eau bouillante. Égoutter puis retirer la seconde peau pendant qu'elles sont encore chaudes (attention aux brûlures !).

Réduire les châtaignes en purée et peser la purée obtenue. Mesurer 750 g de sucre et 200 ml d'eau par kilo de purée. Avec mes 400 g, j'ai donc ajouté 300 g de sucre et 80 ml d'eau. Mettre le sucre, l'eau, les graines de vanille et ce qui reste de la gousse dans une casserole moyenne et placer sur feu moyen. Porter à ébullition puis régler sur feu vif jusqu'à ce que des bulles blanches apparaissent à la surface du sirop. Baisser sur feu moyen, retirer la gousse de vanille et ajouter la purée de châtaigne, cuire 15 à 20 minutes en remuant régulièrement (pour éviter l'effet "volcan"*).

Répartir immédiatement dans deux pots préalablement soigneusement lavés et stérilisés, laisser refroidir à l'envers puis remettre à l'endroit et conserver au frais jusqu'à 6 mois.

* Ça sent le vécu, hum...

Variantes

  • Remplacer la gousse de vanille par 1 cc bombée de vanille en poudre.
  • Remplacer le sucre complet par du sucre blond de canne.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.



Fin »