sainbiosis

19 octobre 2014

Lait d'amande

lait amande

Vous prendrez bien un petit verre de lait d'amande ?

Quand j'ai un peu de temps, j'aime préparer nos laits végétaux maison. (Ce n'est vraiment pas bien long à faire, mais mes journées sont si remplies que je n'ai souvent même pas les dix minutes nécessaires pour les préparer. N'y a-t-il qu'à moi que cela arrive ?) Il y a déjà une recette de lait de riz ici. Le principe est toujours le même : on fait tremper, on rince et on égoutte, on mixe avec de l'eau et on filtre. En option, on ajoute un peu de sucrant et/ou un arôme qu'on aime. Rien de nouveau sous le soleil avec cette recette, mais que c'est bon, le lait d'amande maison !

Pourquoi faire tremper les amandes ?
- Pour éliminer une partie des inhibiteurs enzymatiques (notamment l'acide phytique et l'acide oxalique) qui entravent la bonne absorption de certains minéraux.
- Pour augmenter leurs qualités nutritionnelles : les réserves de la graines sont transformées en vitamines et protéines lors de la germination.
- Pour améliorer l'absorption des nutriments, puisque les protéines, les glucides et les lipides sont décomposés en éléments simples pendant la germination.
- Pour faciliter le mixage : les amandes seront plus tendres après trempage (résistez à l'envie de toutes les croquer telles quelles... ou bien faites-en tremper plus en prévision).
Vous trouverez plein d'informations sur le trempage et la germination dans l'article d'Hélène et dans celui d'Ophélie, très complets.

Le résidu obtenu après filtration - l'okara - peut être par exemple utilisé dans une pâte à pain, à gâteau ou à biscuits en remplacement d'une partie de la farine. Je vous livrerai dans les prochains jours l'usage que j'ai fait du mien.

Bonne semaine à tous, et bonnes vacances à ceux qui en ont !

Lait d'amande (vegan/sans gluten)
(pour 1 litre)

100 g d'amandes non mondées
2 cs de sirop d'agave*

Faire tremper les amandes 12 heures dans un bol d'eau (filtrée si possible), puis rincer soigneusement et égoutter.

Les placer dans un blender avec 10 cl d'eau (filtrée si possible) et mixer finement, jusqu'à obtenir une préparation lisse. Ajouter 1 l d'eau (filtrée si possible) et le sirop d'agave, mixer rapidement. Filtrer à travers une étamine ou un torchon fin et bien propre placé sur un chinois. Bien essorer pour récupérer le maximum de liquide.

Conserver au frais dans une bouteille en verre hermétiquement fermée, jusqu'à 3-4 jours. Remuer avant chaque utilisation.

Conserver l'okara dans un récipient hermétique, au réfrigérateur ou au congélateur.

* Facultatif, vous pouvez l'omettre pour une saveur neutre.

Variantes

  • Remplacer le sirop d'agave par 2-3 dattes medjool dénoyautées, ou par du sirop d'érable.
  • Ajouter 1/2 cc de vanille en poudre, ou 1 cc d'extrait de vanille, ou les graines d'1/2 gousse de vanille.
  • La technique s'applique bien sûr aussi aux noisettes, aux noix, aux pistaches (qui n'ont cependant besoin que d'un trempage de 2 heures).

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

Posté par sainbiosis à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


07 octobre 2014

Velouté glacé de concombre au lait de coco

velouté concombre coco

Vite, vite, je me dépêche de vous livrer cette recette pendant qu'on peut trouver des concombres français sur les étals.

J'ai la chance d'avoir des parents qui sont d'excellents cuisiniers, et qui me mitonnent toujours de bons petits plats végétaux lorsque je suis chez eux. J'en profite d'ailleurs pour les en remercier : merci Papa et Maman ! Ce velouté glacé, c'est mon papa qui l'a préparé un jour que je mangeais chez eux. Je l'ai tellement aimé (et les princesses sainbiosis itou) que j'ai récupéré la recette dare-dare et l'ai faite le week-end dernier. Elle est inspirée d'un bouquin de recettes pour verrines dont j'ai oublié le nom, modifiée d'abord par papa sainbiosis pour supprimer le bouillon de volaille et le lait de vache, puis par moi pour passer en version tout coco.

Ce n'est pas souvent que je cuis le concombre. De toute façon, c'est généralement impossible car il est dévoré par deux petites gourmandes au fur et à mesure que je l'épluche et le découpe. Pour faire cette recette, j'ai dû attendre que les deux princesses soient sorties dans le jardin et cuisiner en douce.

On obtient environ vingt verrines avec les quantités mentionnées, ce qui semble tout indiqué pour garnir un buffet gourmand. Sinon, elles se gardent aussi très bien au frais jusqu'à trois jours, le temps qu'il nous a fallu pour en venir à bout à quatre.

Ici, je les ai décorées de petites pousses d'alfalfa, dont raffolent les princesses. Il n'y en avait vraisemblablement pas assez sur la photo pour la plus petite des deux, qui a fait disparaître ses verrines sous des montagnes de pousses avant de les engloutir.

Velouté glacé de concombre au lait de coco (vegan/sans gluten)
(pour 20 verrines environ)

1 oignon jaune
3 concombres
2 cs d'huile d'olive
1 l de bouillon de légumes (préparé avec 2 bouillon cubes)
40 cl de lait de coco
1 cc de poivre blanc fraîchement moulu

Pour la déco : des pousses d'alfalfa (à gauche ci-dessous) pour une saveur neutre, ou de cresson (à droite ci-dessous) pour une saveur légèrement piquante, ou d'autres pousses de votre choix, ou des dés de concombre réservés, ou quelques baies roses concassées, ou un petit bouquet de coriandre ou de ciboulette (on a tout testé et c'est délicieux avec tout)

Éplucher l'oignon, le laver et l'émincer. Éplucher les concombres, les laver et les couper en dés (en réserver quelques-uns pour la déco si vous le souhaitez).

Dans une grande sauteuse, faire revenir l'oignon 2 minutes dans l'huile d'olive sur feu moyen, puis ajouter les concombres et faire revenir 5 minutes supplémentaires. Ajouter le bouillon de légumes et laisser mijoter 30 minutes sur feu doux, à frémissements.

Ajouter le lait de coco et le poivre, faire chauffer quelques instants en remuant, puis mixer finement au blender ou au mixeur plongeur.

Répartir dans des verrines, laisser refroidir avant de placer au réfrigérateur au moins 1 heure.

Au moment de servir, décorer de petites pousses/dés de concombre/baies roses/coriandre/ciboulette.

graines germées 2 graines germées 1

Variantes

  • Remplacer l'oignon par 2 oignons nouveaux.
  • Mixer avec 100 g de pois chiches cuits ou de noix de cajou (préalablement trempées 2 heures, rincées et égouttées) pour une texture encore plus veloutée.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

03 octobre 2014

Tajine d'aubergine aux dattes

tajine aubergine datte

Je ne sais pas vous, mais moi, en ce moment, j'ai envie de bons petits plats réconfortants, tout en ayant du mal à me tourner vers les légumes d'automne. Résultat : les aubergines trouvées la semaine dernière ont fini dans un tajine à se damner. Il est plein d'épices et de graines aux propriétés toutes plus intéressantes les unes que les autres : le curcuma et le poivre noir pour leurs effets antioxydants, anti-inflammatoires et protecteurs contre le cancer, la cannelle, la coriandre et la nigelle, antioxydantes elles aussi, et le cumin et le fenouil, qui facilitent la digestion.

Pour faire de ce tajine un plat complet, ajoutez des pois chiches et servez avec de la semoule complète, ou du millet pour une version sans gluten.

Ce plat peut aussi se consommer froid, à la manière de la caponata et de la ratatouille. Délicieux sur une tranche de pain grillé, il peut aussi s'intégrer dans une assiette complète ou se déguster tout seul, à la petite cuillère.

J'en ai préparé une grande quantité et en ai congelé une partie, dont nous profiterons lorsque les aubergines fraîches ne seront plus qu'un lointain souvenir. Une délicieuse ratatouille attend d'ailleurs elle aussi son heure au congélateur.

Je vous souhaite un excellent week-end !

Tajine d'aubergine aux dattes (vegan/sans gluten)
(pour 8 personnes)

2 cs d'huile d'olive
1 cc de curcuma en poudre
1/2 cc de poivre noir
1/2 cc de cannelle
1/2 cc de noix de muscade fraîchement moulue
1 cc de coriandre en poudre
1 cc de cumin
500 g d'oignons jaunes, épluchés, lavés et émincés finement
6 gousses d'ail, épluchées, lavées et émincées finement
1 cc de graines de fenouil
1 cc de graines de nigelle
1 kg d'aubergines (4 moyennes), lavées, épluchées et coupées en dés
700 g de pulpe de tomate (passata) de bonne qualité
2 feuilles de laurier
10 dattes medjool, fraîches si possible, dénoyautées et coupées en dés
30 cl d'eau

Pour servir :

Yaourt de soja
1 bouquet d'herbes fraîches au choix : coriandre, persil plat, ciboulette, sauge, menthe

Faire chauffer l'huile d'olive dans une grande sauteuse sur feu doux avec toutes les épices en poudre et les faire revenir 2 minutes. Ajouter les oignons et faire revenir 5 minutes supplémentaires en remuant régulièrement. Ajouter l'ail, le fenouil et la nigelle et remuer encore 2 minutes.

Ajouter les aubergines, la pulpe de tomate, les feuilles de laurier, les dattes et l'eau. Mélanger, couvrir et laisser cuire 1 heure à feu très doux.

Servir avec les herbes fraîches et le yaourt de soja.

Variantes

  • Utiliser le mélange d'épices de votre choix et les graines que vous aimez.
  • Remplacer les aubergines par n'importe quel légume ou mélange de légumes de votre choix et de saison.
  • En saison, remplacer la pulpe de tomate par des tomates fraîches, que je n'avais plus ce jour-là.
  • Remplacer les dattes par des figues ou des abricots séchés.
  • Ajouter des pommes de terre ou, mieux encore, des patates douces coupées en dés.
  • Ajouter des pois chiches cuits.
  • Après l'ajout des aubergines et des tomates, continuer la cuisson au four, à couvert et à 150°C.
  • Ajouter un citron confit coupé en tout petits dés.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

29 septembre 2014

Crème glacée à la banane, à la mûre et au thé matcha

glace mûre matcha vanille

Ce n'est plus un secret pour grand monde... Savez-vous vous aussi qu'il est possible d'obtenir une délicieuse crème glacée avec un seul et unique ingrédient : la banane ?

La méthode ? Gardez toujours des bananes épluchées et coupées en rondelles au congélateur. Quand une petite fringale gourmande vous saisit, peu importe qu'on soit en plein été ou au coeur de l'hiver, dégainez votre blender et mixez une ou deux bananes congelées (avec éventuellement un peu de lait végétal pour faciliter le travail d'un blender sur le déclin comme le mien), et voilà, le tour est joué.

Sur cette base plus-simple-tu-meurs, on peut composer avec des arômes (eau de rose, eau de fleur d'oranger, extrait d'amande amère, jus d'agrume), des épices (cannelle, vanille, gingembre, quatre-épices), des fruits frais (éventuellement eux aussi congelés au préalable) ou secs, du chocolat, du cacao ou de la caroube, des graines, des purées de fruits secs (purée d'amande, de noisette, de cajou).

Ici, j'ai ajouté des mûres que j'avais placées au congélateur après les avoir cueillies il y a quelques jours, de la vanille et du thé matcha qui s'accordent tous deux très bien avec les mûres, ainsi que du pollen pour le croquant. Cette glace, bourrée d'antioxydants grâce aux mûres et au thé matcha, ne contient que le sucre des fruits et est entièrement végétale. De quoi se faire plaisir tout en se faisant du bien.

Je vous souhaite une bonne semaine !

Crème glacée à la banane, à la mûre et au thé matcha (vegan*/sans gluten)
(pour 4 personnes)

4 bananes, épluchées, coupées en rondelles et congelées
200 g de mûres, lavées et congelées
1 cc de vanille en poudre
1 cc de thé matcha

Un peu de lait végétal si besoin

Pour la déco et le croquant : graines de chanvre décortiquées, pollen, amandes concassées, etc.

Placer tous les ingrédients dans le bol d'un blender et mixer jusqu'à obtention d'un mélange homogène et crémeux. Au besoin ajouter un peu de lait végétal. Si votre blender n'est pas très puissant, l'arrêter de temps en temps pour ne pas surchauffer la préparation.

Décorer et servir aussitôt.

* Le pollen, vegan ou pas ? A vous de voir...

Variantes

  • Si la texture des graines de mûres vous dérange à la dégustation, préparez un coulis en mixant les mûres fraîches que vous passerez au travers d'un chinois avant de le mixer avec les bananes congelées.
  • Remplacer les mûres par un, voire plusieurs autres fruits rouges (soyons fous !).
  • Remplacer la vanille en poudre par les graines d'une gousse de vanille, ou par 1 cc d'eau de rose.
  • Ajouter 1 cs de purée d'amande blanche pour encore plus d'onctuosité.
  • Les becs sucrés ajouteront si besoin un peu de sirop d'agave, de riz ou d'érable à la préparation.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

Posté par sainbiosis à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 septembre 2014

Pois chiches croustillants aux épices

pois chiches curcuma gingembre

Cette recette simplissime a déjà fait le tour de nombreux blogs, mais je ne résiste pas à l'envie de la partager avec vous, tant je me suis régalée.

Ces petites merveilles sont riches en fibres et en protéines, parfaites pour combler un petit creux. Elles sont un délice en elles-mêmes, à l'apéro ou pour un petit snack sans complexe. Mais si vous n'avez pas tout dévoré sans vous en rendre compte, juste en piochant dans le bol dans un moment d'inattention, parsemez-en sur vos salades et vos soupes : elles apporteront un croquant irrésistible.

Vous l'aurez compris, je suis accro à ces perles magiques !

Pois chiches croustillants aux épices (vegan/sans gluten)
(pour 1 grand bol)

200 g de pois chiches crus (ou 400 g de pois chiches cuits)
3 cs de vinaigre de cidre
1 morceau d'algue kombu
1 cs d'ail en poudre
1 cs de curcuma en poudre
1/4 cc de poivre noir fraîchement moulu
1 cc de gingembre en poudre
1 cc de fenugrec en poudre
1 cs de tamari
3 cs d'huile de sésame grillé

Faire tremper les pois chiches dans un grand saladier d'eau (filtrée si possible) avec le vinaigre de cidre pendant 24 heures. Rincer et égoutter, puis les placer dans une grande casserole d'eau avec l'algue kombu et les faire cuire à frémissements pendant 1 heure à 1 heure 30, jusqu'à ce qu'ils soient tendres.

Préchauffer le four à 180°C.

Égoutter les pois chiches et les placer dans un saladier avec les autres ingrédients. Mélanger soigneusement et répartir sur une plaque de cuisson. Enfourner pour 25 minutes (pour un résultat croquant à l'extérieur et moelleux à l'intérieur) à 30 minutes (pour un résultat carrément croustillant, mon préféré).

Laisser refroidir avant de déguster tiède ou froid. Conserver dans un récipient hermétique jusqu'à 2 semaines.

Variantes

  • Remplacer le mélange d'épices par celles que vous aimez. Du curry devrait être pas mal sur ce coup-là.
  • Remplacer l'huile de sésame grillé par de l'huile d'olive ou de l'huile de coco (que vous aurez fait fondre doucement au bain-marie ou sur un radiateur au préalable).

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.



16 septembre 2014

Biscuits moelleux à la banane, à l'avoine, à l'amande et au chocolat

biscuits banane avoine amande chocolat

Je vous présente... les stars de la rentrée de la grande princesse sainbiosis ! (Parce que la petite princesse sainbiosis, voyez-vous, snobe superbement les biscuits et les gâteaux : elle préfère les fruits, le concombre et les épinards, parce que c'est plus bon.) Chaque soir, avant de la glisser dans son cartable, la grande princesse remplit sa boîte à goûter de quelques-uns de ces biscuits qu'elle a préparés avec moi.

Mais qu'ont-ils donc pour plaire, ces biscuits ?

- D'abord, ils sont un excellent moyen d'écouler des bananes trop mûres (bien pratique pour qui achète les bananes par wagons entiers comme nous), et ne nécessitent sinon que des ingrédients du placard facilement remplaçables par d'autres.
- Ensuite, ils sont sans sucre ajouté, les bananes sucrant suffisamment à notre goût. Et bien entendu, dans nos biscuits, point d'huile de palme, mais de la bonne purée d'amande blanche. Et ça, ça me plaît, beaucoup plus que la composition des biscuits du commerce, même en bio.
- Pour peu que l'on choisisse des flocons d'avoine certifiés sans gluten, ces biscuits seront... sans gluten. (Fou, non ?)
- On peut varier à l'infini à partir de la recette de base (jetez un oeil aux variantes pour vous en convaincre).
- Enfin, ils sont super faciles et agréables à faire avec/par des enfants, qui adoreront écraser les bananes, se boucher les oreilles pendant que vous mixerez les amandes, touiller les flocons, façonner les biscuits en forme de coeur (ou de cocotier).

Etalés finement, ces biscuits doivent pouvoir être préparés au déshydrateur (ou au four à moins de 45°C) pour un résultat cru "encore plus bon" pour notre petit corps.

Biscuits moelleux à la banane, à l'avoine, à l'amande et au chocolat (vegan/sans gluten*)
(pour 20 à 25 biscuits)

3 bananes très mûres (noires !)
1 cs (très) bombée de purée d'amande blanche
100 g de flocons d'avoine
100 g de poudre d'amande**
100 g de pépites de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C.

Éplucher les bananes et les écraser à la fourchette dans un petit saladier. Ajouter successivement la purée d'amande, les flocons d'avoine, la poudre d'amande et les pépites de chocolat et mélanger progressivement à la fourchette.

Prélever de grosses cuillerées de pâte à l'aide d'une cuillère à soupe et déposer les tas de pâte sur une plaque de cuisson ou une grille recouverte d'un tapis en silicone ou d'une feuille de papier cuisson. A l'aide de deux cuillères, leur donner la forme voulue (disques, coeurs, carrés, triangles, cocotiers !), sans les espacer car les biscuits ne s'étalent pas à la cuisson.

Enfourner et laisser cuire environ 20 minutes, jusqu'à ce qu'ils se détachent facilement avec une fourchette ou une spatule. Les transférer sur une grille pour qu'ils refroidissent.

Ils sont croustimoelleux le jour même, délicieux encore tièdes, et se conservent jusqu'à 2-3 jours dans une boîte en métal. A partir du lendemain, ils ne sont plus que moelleux.

* Choisissez bien des flocons d'avoine certifiés sans gluten si besoin.
** Je prépare la mienne en mixant des amandes non mondées, pas trop finement, car c'est ainsi que je l'aime.

Variantes

  • Nous avons aussi testé une version avec 50 g de pépites de chocolat, 3 cs de cacao en poudre non sucré et 1 cs de caroube.
  • Remplacer les flocons d'avoine par d'autres flocons : de sarrasin, de quinoa, de petit épeautre (avec gluten pour ces derniers).
  • Remplacer la purée d'amande blanche par de la purée d'amande complète pour un résultat encore plus rustique.
  • Remplacer la purée d'amande par de la purée de noisette ou de pistache et la poudre d'amande par de la poudre de noisette ou de pistache.
  • Remplacer les pépites de chocolat par du chocolat en tablette coupé en morceaux au couteau.
  • Remplacer les pépites de chocolat par des fruits séchés (baies de goji, canneberges, raisins, abricots en dés, etc.).
  • Ajouter 1 cc de vanille ou de cannelle en poudre.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

11 septembre 2014

Salade d'orge à la courgette, au basilic et aux pignons

salade orge courgette pignons

En été, je trouve qu'il n'y a vraiment rien de mieux que les grandes salades composées et complètes, au déjeuner et au dîner. (En hiver, ça marche aussi, nous ne boudons jamais une bonne salade, même quand il gèle à pierre fendre dehors.)

Elles sont faciles à préparer pour un résultat souvent épatant. Ce qui doit cuire, cuit en parallèle et, lorsque nous cuisinons les soirs de semaine, nous prenons soin de choisir des ingrédients rapides à préparer (donc pas de fèves ou de salsifis à éplucher, nous gardons ces bonheurs pour le week-end).

Nous en préparons généralement de grandes quantités, et en répartissons une partie en portions individuelles dans des contenants transportables, que monsieur sainbiosis et moi emportons avec nous au travail pour échapper aux menus de nos cantines respectives (et encore, ne nous plaignons pas, il est des cantines bien pires que les nôtres). Nos déjeuners sont composés de salades ou de plats complets, de yaourts de soja maison, de pain, maison aussi, avec des fruits et bien souvent un petit pot rempli de graines, de fruits secs et de fruits séchés.

Et vous, que mettez-vous dans vos salades ?
Emportez-vous votre déjeuner au boulot ?

Salade d'orge à la courgette, au basilic et aux pignons (vegan)
(pour 6 personnes)

250 g d'orge mondé
2 feuilles de laurier
2 belles courgettes
2 cs d'huile d'olive
100 g de pignons de pin
1 petit bouquet de basilic

Pour la sauce :

1/2 cc de poivre blanc fraîchement moulu
1 cs de sirop d'érable
3 cs de vinaigre balsamique
3 cs d'huile d'olive de bonne qualité

Rincer et égoutter l'orge. Faire chauffer une grande casserole d'eau. Lorsqu'elle frémit, ajouter l'orge et le laurier et laisser cuire à frémissements et à découvert 45 minutes. Égoutter, retirer les feuilles de laurier et laisser refroidir.

Pendant la cuisson de l'orge, laver les courgettes, retirer leurs extrémités et les couper en petits dés. Les placer dans un plat allant au four, ajouter l'huile d'olive, mélanger soigneusement, enfourner et allumer le four à 180°C. Laisser rôtir 15 à 30 minutes en fonction des fours et de la taille des dés de courgette, puis laisser refroidir.

Pendant la cuisson des courgettes, placer les pignons dans un petit plat allant au four et les faire torréfier 8 à 10 minutes en les retournant à mi-cuisson. Laisser refroidir.

Laver, égoutter et ciseler finement le basilic.

Préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients.

Mélanger l'orge, les courgettes, les pignons et le basilic dans un grand saladier. Ajouter la sauce, mélanger délicatement et placer au frais jusqu'au moment de servir.

Variantes

  • Remplacer l'orge par du petit épeautre.
  • Ajouter de petits dés de nectarine, de pêche ou de prune. Miam !
  • Remplacer les pignons par des amandes ou des noisettes torréfiées et concassées.
  • Remplacer le basilic par de la ciboulette.
  • Ajouter 50 à 100 g de lentilles vertes pour une salade complètement équilibrée.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

05 septembre 2014

Sauté de bok choy et shiitake

bok choi shiitake

Bonjour les gourmand-e-s, je suis enfin de retour ! J'ai laissé passer le retour de vacances, la reprise du travail, la rentrée des classes, et me voilà avec une recette parfaite en ces temps mouvementés et bien remplis : un wok ! Un wok tout simple évidemment, avec mes amis le bok choy et les shiitake.

Le bok choy, ou chou de Chine, ou pak choy, ou encore Shanghai choy, cultivé en Chine depuis le Vème siècle, est riche en vitamines A et C et en calcium. La texture croquante et juteuse de ses tiges et sa saveur douce et légère en font un ingrédient de choix dans la cuisine au wok. Je le choisis petit car, plus grand, il peut être un peu amer.

Le shiitake, ou lentin du chêne, est un champignon parfumé que j'adore et qui a une composition très intéressante, notamment :
- En antioxydants, qui protègent notre corps des dommages causés par les radicaux libres.
- En cuivre, en sélénium, en zinc.
- En vitamine D et en vitamines du groupe B.
Si vous voulez en savoir plus sur ce petit champignon, je vous invite à consulter l'article de Passeport Santé, très complet.

Je vous souhaite un bon week-end !

Sauté de bok choy et shiitake (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

20 g de shiitake séchés (ou 100 g frais)
500 g de bok choy
2 gousses d'ail
1 doigt de gingembre
12 feuilles de basilic
1 cs d'huile de sésame grillé

1 cs de sirop d'érable
1 cs de tamari
1 cs de graines de sésame blond et noir

Si les champignons sont secs : les faire tremper 1 heure dans de l'eau (filtrée si possible) tiède, les égoutter et les couper en lamelles s'ils sont gros.
Si les champignons sont frais : retirer le pied terreux, nettoyer les champignons avec une petite brosse, les couper en lamelles s'ils sont gros.

Laver le bok choy, l'émincer finement aux ciseaux.

Éplucher, laver et émincer l'ail.

Laver et émincer finement le gingembre.

Laver et émincer les feuilles de basilic.

Dans un wok, faire chauffer l'huile de sésame sur feu doux, ajouter l'ail et le faire revenir 2 minutes en remuant régulièrement. Ajouter les champignons, le gingembre et le sirop d'érable, mélanger jusqu'à ce que presque toute l'eau soit absorbée. Ajouter le bok choy, mélanger jusqu'à ce que les feuilles tombent.

Retirer du feu, ajouter le basilic et le tamari, mélanger et servir aussitôt, saupoudré de graines de sésame.

Servir avec du riz thaï complet ou semi-complet pour une version sans gluten, ou avec des nouilles chinoises comme moi sinon.

Variantes

  • Remplacer le bok choy par des feuilles de moutarde, d'épinards, de blettes, etc.
  • Remplacer l'huile de sésame grillé par de l'huile de coco.
  • Remplacer le sirop d'érable par du sirop de riz ou de maïs.
  • Ajouter des dés de tofu ou de tempeh pour en faire un plat complet.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

25 juillet 2014

Mousse d'abricot à l'amande

mousse abricot amande

Les quelques jours qui précèdent les vacances sont toujours bien remplis côté cuisine, avec l'objectif de vider le réfrigérateur avant de partir. Cette semaine, il nous restait du tofu soyeux et plein de fruits, dont des abricots pas assez sucrés pour être consommés tels quels. Nous en avons cuisiné une partie au four, rôtis avec du sirop d'érable, et nous avons mixé les autres avec le tofu soyeux, ingrédient magique pour préparer des mousses végétales délicates. Avec, encore, du sirop d'érable, et aussi de la purée d'amande, parce que l'amande et l'abricot se marient si bien.

D'autres recettes de crèmes et mousses à base de tofu soyeux ? Allez voir par là :
- Mousse au chocolat noir (le grand classique de Valérie Cupillard)
- Mousse au chocolat sur lit de poire (essayez aussi avec d'autres fruits, vous m'en direz des nouvelles !)
- Petites crèmes au citron et au tofu soyeux (testez avec d'autres agrumes)
- Crème au chocolat blanc et au thé matcha (savez-vous que le chocolat blanc végétal existe et peut être absolument délicieux ?) (Je ne le savais pas encore à l'époque !)

Je serai de retour dans quelques semaines. J'espère que vous aussi pourrez prendre un peu de repos, et je vous souhaite un très bel été. A bientôt !

Mousse d'abricot à l'amande (vegan/sans gluten)
(pour 6 personnes)

200 g d'abricots (poids sans les noyaux)
50 g de purée d'amande blanche
50 g de sirop d'érable
400 g de tofu soyeux

Laver et égoutter les abricots, les dénoyauter et les mixer finement au mixeur avec la lame en S ou au blender. Ajouter la purée d'amande et le sirop d'érable et mixer à nouveau. Ajouter enfin le tofu soyeux et mixer jusqu'à obtention d'une crème homogène. (Si vous avez un mixer puissant, mixer tous les ingrédients ensemble en une seule fois.)

Répartir dans de petits bols et placer au frais pour au moins 2 heures pour une texture crémeuse, ou jusqu'au lendemain pour une texture mousseuse.

Variantes

  • Remplacer les abricots par d'autres fruits au choix (pas trop aqueux cependant). Cette recette est vraiment tout-terrain.
  • Remplacer la purée d'amande blanche par de la purée d'amande complète pour un résultat plus rustique.
  • Remplacer le sirop d'érable par du sirop d'agave, de riz, ou de maïs.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.

15 juillet 2014

Salade de carotte, concombre et pousses de haricots mungo à l'asiatique

salade asiatique carotte concombre poivron mungo

Le temps me file entre les doigts et, si je prends toujours le temps de cuisiner, il ne m'en reste malheureusement plus beaucoup pour ce petit espace que j'aime tant. Aussi, je ressens de temps en temps le besoin de prendre mes distances avec ce lieu, quand je sens qu'il commence à m'accaparer plus que de raison. Quoi qu'il en soit, pendant ces moments-là, je ne vous oublie pas et je continue à immortaliser les plats qui nous ont plu, mettant les photos de côté en attendant que l'envie et le temps reviennent.

Comme en témoigne ce blog, j'ai fait de nombreux essais de salades aux parfums asiatiques :
- une salade de céleri branche à la japonaise, inspirée de Clea, qui m'a donné le goût du céleri branche,
- une salade de nouilles soba, carotte et courgette, toute simple, avec sa vinaigrette tout-terrain,
- une salade de concombre au sésame, efficace, parfaite quand on n'a que peu de temps pour cuisiner,
- un coleslaw vietnamien, frais et croquant, une belle découverte.

J'ai beaucoup tâtonné avant de trouver un assaisonnement qui me convienne, et aussi une façon de couper les légumes qui permette à la sauce de bien s'imprégner, de presque cuire les légumes tout en les gardant croquants, pour obtenir un résultat qui me rappelle les meilleures salades mangées dans des restaurants asiatiques. Je crois que j'ai trouvé là mon bonheur, ou quelque chose qui y ressemble très fort.

Et puis, il y a quelques mois, j'ai enfin commencé à utiliser mes germoirs achetés il y a bien longtemps et qui prenaient la poussière dans un coin de la cuisine. Les pousses d'alfalfa ont eu un grand succès auprès des princesses sainbiosis, mais celles de cresson et de haricots mungo ont fait un flop. Pas grave, j'ai incorporé ces dernières dans cette salade, ni vu ni connu (et boulotté toute seule celles de cresson, miam).

Salade de carotte, concombre et pousses de haricots mungo à l'asiatique (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

1 concombre
1 belle carotte
1 poivron rouge
2 belles poignées de germes de haricots mungo*
3 brins de menthe
3 brins de coriandre

Pour la sauce :

1 cs de sirop d'agave
2 cs de tamari
4 cs de vinaigre de riz complet
4 cs d'huile de sésame grillé

Pour la déco :

1 cs de graines de sésame blond complet

Laver et couper le concombre en rondelles très fines, à la mandoline ou à l'aide d'un couteau bien aiguisé. Laver et brosser la carotte, la râper (grosse râpe)**. Laver le poivron rouge, le couper en deux et retirer les grains et les filaments blancs, puis le couper en petits dés. Laver les pousses de haricots mungo. Laver et émincer finement les feuilles de menthe et de coriandre. Placer tous ces ingrédients dans un petit saladier.

Mélanger les ingrédients de la sauce, la verser sur les légumes, mélanger soigneusement (avec les mains, c'est bien), puis placer au frais au moins 1 heure.

Au moment de servir, sortir du réfrigérateur et saupoudrer de graines de sésame.

* Je prépare les miens en faisant germer 1,5 cs de haricots mungo secs.
** Si vos légumes ne sont pas bio, épluchez-les.

Variantes

  • Remplacer le poivron rouge par un poivron jaune ou par un mélange de poivrons rouge, vert, jaune et/ou orange.
  • Remplacer le sirop d'agave par du sirop de maïs, de riz ou d'érable.
  • Remplacer le tamari par du shoyu (mais le résultat ne sera alors plus sans gluten).
  • Remplacer les graines de sésame par une petite poignée de cacahuètes (non salées) concassées.
  • Torréfier les graines de sésame une dizaine de minutes, au four à 180°C ou à la poêle sans matière grasse sur feu doux, et les laisser refroidir avant de les ajouter à la salade.
  • Ajouter une tige de ciboule émincée et/ou un oignon nouveau finement émincé.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.



Fin »