muhammara

Une nouvelle tartinade est épinglée à mon tableau de chasse : le muhammara ! La voyant fleurir sur les internets et n'en ayant jamais trouvé sur les cartes des restos libanais que j'ai fréquentés, il ne me restait plus qu'à la réaliser moi-même pour pouvoir y goûter, mais il me manquait un ingrédient essentiel : la mélasse de grenade. Point de mélasse de grenade dans les magasins bio du coin, point d'épicerie orientale dans ma (toute relative) campagne. Une amie qui déménageait et vidait ses placards m'a offert sa bouteille (cadeau qui ne m'a pas consolée de son départ cependant). Si vous n'en trouvez pas, allez voir les variantes à la recette que je vous propose pour des possibilités de substitution.

Cette tartinade, originaire de Syrie et qui s'est ensuite diffusée au Moyen-Orient, est à base de poivrons rouges rôtis, de noix, d'huile d'olive et de mélasse de grenade, et a une saveur très particulière. Douce (grâce aux poivrons rôtis), légèrement fruitée et acide (grâce à la mélasse de grenade) et discrètement amère (grâce aux noix), cette tartinade est vraiment unique.

Comme pour la plupart des recettes traditionnelles, il en existe de nombreuses versions, et notamment certaines avec du pain et d'autres sans. Le pain permet d'absorber le jus des poivrons et de donner une texture différente. Je voulais essayer une version sans et c'est donc celle que je vous livre plus bas. Vous trouverez néanmoins dans les variantes toutes les infos pour des versions avec.

Le muhammara se sert habituellement avec du pain pita ou du lavash, mais il sera aussi très bien avec un bon pain au levain et des crudités (feuilles de salade, concombre, carotte, chou-fleur, etc.), un fromage végétal comme ici ou , du labneh végétal, ou, éventuellement allongé avec un peu de crème végétale, comme sauce pour des pâtes, du riz, du seitan ou du quinoa.

Les poivrons locaux sont pour quelques jours encore sur les étals. Si vous ne connaissez pas encore le muhammara, j'espère que vous vous laisserez tenter !

Muhammara
(pour 1 bol)

3 poivrons rouges (environ 250 g)
80 g de cerneaux de noix
1/2 cc de graines de cumin
1 cs de mélasse de grenade
2 cs d'huile d'olive
2 cs de jus de citron
1 belle pincée de sel
1 belle pincée (ou plus, selon vos goûts) de piment de Cayenne (ou un piment plus fort si vous aimez)

Pour la déco :

Graines de cumin
Graines de sésame blond complet
Noix concassées
Petites feuilles de basilic

Laver les poivrons, les placer dans un plat allant au four, enfourner et allumer à 180°C. Laisser cuire 30 minutes en retournant à mi-cuisson. Sortir du four et envelopper dans un torchon propre jusqu'à refroidissement.

Placer les noix et le cumin dans un autre plat à four et enfourner jusqu'à ce que le mélange soit odorant (10 minutes environ). Retirer du four.

Éplucher et épépiner les poivrons, les couper en morceaux et les placer dans le bol d'un mixeur avec tous les autres ingrédients. Mixer finement. Vérifier l'assaisonnement et ajuster si besoin. Verser dans un bol et ajouter la déco.

Couvrir et placer au réfrigérateur pour 2 heures au moins, et si possible jusqu'au lendemain, pour laisser les parfums se développer.

Cette tartinade se conserve bien 2 jours au frais, dans un récipient en verre hermétiquement fermé (un pot à confiture par exemple). Elle peut également se congeler, puis se décongeler au réfrigérateur la veille pour le lendemain.

Variantes

  • Si vous ne trouvez pas de mélasse de grenade, la remplacer par 2 cs de jus de citron + 1 belle pincée de sucre complet, ou par la même quantité de vinaigre balsamique ou de crème de balsamique.
  • Remplacer l'huile d'olive par de l'huile de noix ou de la purée de sésame (tahin) blanc.
  • Ajouter 1 cc de paprika fumé si vous aimez.
  • Ajouter 2 cs de concentré de tomate ou une belle tomate rôtie pour renforcer encore les saveurs.
  • Ajouter 1 petite gousse d'ail.
  • Ajouter 3 cs de chapelure ou, pour une version sans gluten, 3 cs de flocons d'avoine certifiés sans gluten.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas livres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.