curry beluga coco tomate

Il y a quelques jours, je m'étais mis en tête de préparer un curry de lentilles corail. N'en ayant plus en réserve, je les ai remplacées par des lentilles béluga. Ces lentilles sont riches en fibres, en protéines, en minéraux (notamment en fer) et en vitamines du groupe B ; afin d'assimiler leur fer, il faudra consommer en même temps un aliment riche en vitamine C. Elles sont aussi appelées "caviar végétarien", parce qu'on peut préparer de jolis plats comme celui-ci avec.

Mon plat est moins sexy, mais il est bien roboratif, ce qui est idéal par ce froid polaire. Il fera merveille avec du riz ou des naans (note pour moi-même : il faut absolument que je pense à mettre la recette des naans sur ce blog !).

Ainsi que j'en parlais dans ce post, il est important de faire tremper les lentilles avant de les cuisiner, afin qu'elles pré-germent, puis de les faire cuire avec un morceau d'algue kombu. Cela facilitera leur cuisson puis leur digestion. Également, il ne faut pas ajouter de sel dans l'eau de cuisson pour éviter que les lentilles ne durcissent et ne cuisent donc moins bien.

Curry de lentilles béluga à la tomate et au lait de coco
(pour 6 à 8 personnes)

300 g de lentilles béluga (rincées)
1 oignon rouge
2 gousses d'ail

1 cs d'huile d'olive
1 feuille de laurier
1 cs de curry
1 petite botte de céleri branche (avec les feuilles)
400 g de pulpe de tomate
40 cl de lait de coco
1 morceau d'algue kombu

Pour la déco : 1 cs de noix de coco râpée

Faire tremper les lentilles dans un grand volume d'eau pendant 12 heures dans une casserole. Porter à ébullition et égoutter.

Éplucher, laver et émincer oignon et ail. Les placer dans une grande casserole avec l'huile d'olive, le laurier et le curry. Faire revenir 5 minutes à feu doux.

Laver le céleri branche, couper les tiges en tronçons et émincer les feuilles. Les ajouter dans la casserole avec tous les autres ingrédients et 1/2 l d'eau. Remuer et laisser cuire 20 minutes à frémissements, à feu doux.

Retirer la feuille de laurier et l'algue kombu, mixer ou non, et ajouter éventuellement de l'eau en fonction de la consistance désirée.

Déguster chaud avec la noix de coco râpée.

Variantes

  • Lorsque ce sera la saison, remplacer la pulpe de tomate par des tomates fraîches coupées en dés (pas forcément épluchées, si la peau ne vous dérange pas).
  • Remplacer le lait de coco par une crème végétale : soja, riz, avoine ou épeautre.
  • Remplacer la noix de coco râpée par les feuilles d'un bouquet de coriandre.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.