falafels1

Je ne prépare pas de falafels aussi souvent que des houmous, mais c'est un tort car je les aime tout autant, et ils ne sont pas plus longs à préparer que mes tartinades préférées. Les falafels et les houmous, c'est ma cuisine doudou, celle qui met du baume au coeur, dont nous avons tous bien besoin ces temps-ci... mais aussi tout au long de l'année, car les malheurs du monde ne se limitent pas à ce qui s'est passé la semaine dernière en France, pas vrai ?

En matière de falafels, plusieurs écoles s'affrontent. Celles qui ne jurent que par les pois chiches cuits. Celles qui ne se séparent jamais de leur bouteille d'huile pour la cuisson. Celles qui mélangent fèves et pois chiches. Celles qui disent que hors du four, point de salut. Celles qui les servent avec une sauce au sésame. Celles qui préfèrent la sauce au yaourt. Comment savoir à quel saint se vouer ?

persil2 pois chiches

Pour ne pas (trop) me tromper, je me suis inspirée d'un de mes livres de chevet cuisine préférés, dont je vous ai déjà parlé et que vous trouverez ici (même si je n'ai pas pu m'empêcher d'apporter des modifications à la recette - je suis décidément incorrigible : le boulgour a été remplacé par de la farine de pois chiche pour une version sans gluten, j'ai préféré une cuisson au four à la friture, et je n'ai utilisé que des pois chiches car je n'avais pas de fèves sous la main). Pour faire court, mes falafels sont à base de pois chiches mixés crus, ils sont cuits au four et servis avec une sauce sésame-citron à se damner (d'ailleurs, s'il vous en reste, n'hésitez pas à la servir sur tout type de céréales et de légumes, ou en sauce trempette pour légumes à la croque). Mais comme je suis une fille ouverte d'esprit (vous commencez à me connaître), je vous explique comment les cuire à la poêle, et je vous donne même la recette de la sauce au yaourt dans les variantes, après la recette.

graines sésame sauce tahina

Avec ces falafels, vous ferez le plein de protéines, de minéraux (manganèse, cuivre, phosphore, fer (dont l'assimilation est facilitée par la vitamine C, apportée ici par le jus de citron de la sauce), zinc (apporté à la fois par les pois chiches et par le sésame), calcium), de folate (vitamine B9), et de fibres. Le tout en vous régalant !

Vous pouvez servir les falafels avec des pains pita, de belles feuilles de salade verte, des dés de tomate et de concombre, des rondelles d'oignon, des pickes, plein de persil plat, de coriandre ou de menthe. Je vous invite à consulter les recettes de mezzés et de houmous déjà présentes sur le blog pour plus d'inspiration.

Et vous, à quelle école appartenez-vous ?
Comment et avec quoi aimez-vous déguster vos falafels ?

Falafels aux herbes et leur sauce tahina
(pour 6 à 8 personnes, environ 40 falafels)

Pour les falafels :

400 g de pois chiches secs
3 cs de vinaigre de cidre
3 oignons rouges
3 belles gousses d'ail
1 beau bouquet de persil plat et/ou de coriandre
50 g de farine de pois chiche
1-2 cc de cumin en poudre
1-2 cc de coriandre en poudre
1/2 cc de poivre noir fraîchement moulu
1 cc de bicarbonate de soude (alimentaire)
1/2 cc de sel de l'Himalaya

Pour la sauce tahina :

1 gousse d'ail
1/2 cc de sel de l'Himalaya
75 g de tahin blanc (purée de sésame)
75 ml d'eau (filtrée si possible)
75 ml de jus de citron fraîchement pressé (1 à 2 citrons selon la taille)
1/2 cc de graines de sésame blond complet

Préparer les falafels :

Faire tremper les pois chiches dans un grand saladier d'eau (filtrée si possible) avec le vinaigre de cidre pendant 24 heures. Rincer et égoutter.

Éplucher, laver, et émincer les oignons et l'ail. Laver, égoutter et retirer les tiges du persil et/ou de la coriandre.

Dans un mixeur avec une lame en S, mixer tous les ingrédients jusqu'à obtention d'une pâte grossière. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire, avant de laisser reposer 30 minutes.

Préchauffer le four à 180°C. Préparer une plaque de four en la huilant ou en la chemisant avec du papier cuisson.

Prélever de petites quantités de pâte à l'aide de 2 cuillères à soupe. Former des boulettes de la taille d'une noix avec les mains mouillées pour éviter que la pâte ne colle. Si les boulettes ne se tiennent pas bien, c'est que la préparation n'a pas été assez mixée. Redonner alors un coup de mixeur. Déposer les falafels au fur et à mesure sur la plaque de four.

Enfourner pour 20 minutes en retournant à mi-cuisson. Les falafels doivent être bien dorés. Poursuivre la cuisson si ce n'est pas le cas.

Servir chaud avec des crudités, des pains pita et des herbes fraîches.

Les falafels se conservent 3-4 jours au réfrigérateur, dans un récipient hermétique. Ils se congèlent aussi très bien, et il suffit de les décongeler quelques minutes au four à 180°C avant de les dévorer.

Préparer la sauce tahina :

Éplucher, laver et presser la gousse d'ail. Ajouter le sel, le tahin et l'eau, et mélanger bien. Ajouter le jus de citron et mélanger à nouveau. Parsemer de graines de sésame et conserver dans un récipient hermétique au frais jusqu'au moment de servir.

La sauce se conserve une semaine au réfrigérateur, dans un récipient hermétique. Il est cependant préférable de la consommer au plus vite pour profiter des bienfaits de la vitamine C, qui s'oxyde rapidement.

Variantes

  • Remplacer la moitié des pois chiches par des fèves.
  • Remplacer les oignons rouges (que j'ai choisis pour leur couleur) par des oignons blancs ou jaunes, ou même par des oignons nouveaux.
  • Remplacer la farine de pois chiche par une autre farine sans gluten : farine de riz complet, farine de sarrasin (mais le résultat sera alors différent, car la farine de sarrasin est très typée).
  • Remplacer le sel de l'Himalaya par tout autre sel de qualité comme le sel de mer gris.
  • Ajouter 1 cs de graines de sésame blond ou noir, ou de graines de nigelle à la préparation pour les falafels.
  • Pour une cuisson à la poêle : faire frire les falafels à feu moyen dans un fond d'huile d'olive, en les retournant de temps en temps, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés (10 minutes environ). Les placer sur un papier absorbant avant de les servir.
  • Ajouter 1 cc de cumin moulu et/ou 1 cc de sirop d'érable à la sauce tahina.
  • Pour une sauce au yaourt, mélanger 1 yaourt de soja (125 g), le jus d'un citron, 1/2 cc de sel de l'Himalaya, 1 cs d'huile d'olive de qualité et 1 gousse d'ail écrasée. Parsemer d'herbes fraîches (persil plat, coriandre, menthe, ciboulette).

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.