lait amande

Vous prendrez bien un petit verre de lait d'amande ?

Quand j'ai un peu de temps, j'aime préparer nos laits végétaux maison. (Ce n'est vraiment pas bien long à faire, mais mes journées sont si remplies que je n'ai souvent même pas les dix minutes nécessaires pour les préparer. N'y a-t-il qu'à moi que cela arrive ?) Il y a déjà une recette de lait de riz ici. Le principe est toujours le même : on fait tremper, on rince et on égoutte, on mixe avec de l'eau et on filtre. En option, on ajoute un peu de sucrant et/ou un arôme qu'on aime. Rien de nouveau sous le soleil avec cette recette, mais que c'est bon, le lait d'amande maison !

Pourquoi faire tremper les amandes ?
- Pour éliminer une partie des inhibiteurs enzymatiques (notamment l'acide phytique et l'acide oxalique) qui entravent la bonne absorption de certains minéraux.
- Pour augmenter leurs qualités nutritionnelles : les réserves de la graines sont transformées en vitamines et protéines lors de la germination.
- Pour améliorer l'absorption des nutriments, puisque les protéines, les glucides et les lipides sont décomposés en éléments simples pendant la germination.
- Pour faciliter le mixage : les amandes seront plus tendres après trempage (résistez à l'envie de toutes les croquer telles quelles... ou bien faites-en tremper plus en prévision).
Vous trouverez plein d'informations sur le trempage et la germination dans l'article d'Hélène et dans celui d'Ophélie, très complets.

Le résidu obtenu après filtration - l'okara - peut être par exemple utilisé dans une pâte à pain, à gâteau ou à biscuits en remplacement d'une partie de la farine. Je vous livrerai dans les prochains jours l'usage que j'ai fait du mien.

Bonne semaine à tous, et bonnes vacances à ceux qui en ont !

Lait d'amande
(pour 1 litre)

100 g d'amandes non mondées
2 cs de sirop d'agave*

Faire tremper les amandes 12 heures dans un bol d'eau (filtrée si possible), puis rincer soigneusement et égoutter.

Les placer dans un blender avec 10 cl d'eau (filtrée si possible) et mixer finement, jusqu'à obtenir une préparation lisse. Ajouter 1 l d'eau (filtrée si possible) et le sirop d'agave, mixer rapidement. Filtrer à travers une étamine ou un torchon fin et bien propre placé sur un chinois. Bien essorer pour récupérer le maximum de liquide.

Conserver au frais dans une bouteille en verre hermétiquement fermée, jusqu'à 3-4 jours. Remuer avant chaque utilisation.

Conserver l'okara dans un récipient hermétique, au réfrigérateur ou au congélateur.

* Facultatif, vous pouvez l'omettre pour une saveur neutre.

Variantes

  • Remplacer le sirop d'agave par 2-3 dattes medjool dénoyautées, ou par du sirop d'érable.
  • Ajouter 1/2 cc de vanille en poudre, ou 1 cc d'extrait de vanille, ou les graines d'1/2 gousse de vanille.
  • La technique s'applique bien sûr aussi aux noisettes, aux noix, aux pistaches (qui n'ont cependant besoin que d'un trempage de 2 heures).

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.