galettes céleri pomme de terre

Connaissez-vous les grumbeeredatscherle (ou grumbeerekiechle), ces paillassons de pommes de terre alsaciens au nom imprononçable (dieu sait que je m'entraîne, pourtant), cousines des rösti suisses ? Traditionnellement, les galettes de pommes de terre se préparent sans oeuf (ce qui nous arrange bien), l'amidon de la pomme de terre permettant une bonne tenue à la cuisson.

Monsieur sainbiosis ayant craqué au marché pour du céleri-rave pour la douzième fois de la saison (mais d'où cet amour immodéré pour le céleri-rave lui vient-il ?), je me suis creusé les méninges pour changer des gratins et des salades diverses et variées. J'ai comme souvent trouvé l'inspiration chez Valérie Cupillard avec ces galettes dans lesquelles la moitié des pommes de terre est remplacée par du céleri-rave. Même les princesses sainbiosis, qui boudent habituellement ce tubercule, ont fini leurs assiettes et se sont resservies.

C'est une recette vite faite pour qui a un robot avec râpe, bien pratique pour un soir de semaine ou un dimanche d'oisiveté. Ici, les galettes sont accompagnées d'une crème basique, mais elles seraient divines avec un fromage végétal. Vous ai-je déjà parlé du bibeleskaes ?

Galettes de céleri-rave et pommes de terre (vegan/sans gluten)
(pour 4 personnes)

500 g de céleri-rave (2 tubercules moyens)
500 g de pommes de terre
1 cc de fenugrec en poudre
1/2 cc de poivre noir

Huile d'olive pour la cuisson

Pour servir :

10 cl de crème de soja
1 belle pincée de paprika doux

Éplucher le céleri-rave et les pommes de terre, les laver, les égoutter et les râper ensemble. Les placer dans un grand saladier avec le fenugrec et le poivre noir et mélanger soigneusement.

Faire chauffer 2 cs d'huile d'olive dans une grande poêle ou sauteuse sur feu moyen. Prendre une petite poignée de légumes dans la paume de la main, former une boule grossière et la placer dans la poêle. Recommencer jusqu'à ce que la poêle soit remplie. Laisser cuire 2 à 3 minutes, jusqu'à ce que les galettes se détachent facilement (j'utilise une sauteuse en fonte, dans laquelle les galettes ne se détachent facilement que lorsqu'elles sont cuites) puis retourner et laisser cuire le même temps de l'autre côté.

Si vous ne les mangez pas au fur et à mesure, réserver dans un plat au four à 100°C. Continuer à façonner et cuire les galettes jusqu'à épuisement de la pâte, en ajoutant 2 cs d'huile d'olive entre chaque "poêlée" de galettes.

Servir les galettes sur un papier absorbant pour éliminer le maximum d'huile d'olive.

Variantes

  • Ajouter un gros oignon râpé.
  • Ajouter un bouquet de persil haché.
  • Remplacer le fenugrec et le poivre noir par les épices de votre choix.
  • Pour servir, j'ai préparé une sauce ultra simple et rapide, mais libre à vous d'utiliser un yaourt de soja à la place de la crème, d'autres épices, des fines herbes, etc.

Les textes et les photos, sauf mention contraire, sont la propriété de sainbiosis et ne sont pas libres de droits.
Toute reproduction de ce blog et de son contenu est interdite sans la permission écrite de sainbiosis.