Je trouve très difficile de tenir tout l'hiver avec des choux chaque semaine, car je dois dire que je n'en raffole pas lorsqu'ils ne sont pas un minimum apprêtés. Après le chou vert frisé de début février, je pensais être tranquille pour quelque temps. Que nenni ! La semaine suivante, je me suis retrouvée avec trois nouveaux choux verts frisés sur les bras (trois !).

J'ai trouvé l'inspiration chez Laurie, avec sa recette de croquettes japonaises. Mes trois choux sont passés à la casserole. Résultat : cinquante croquettes (cinquante !). De quoi nourrir un régiment. Mais au moins, comme ça, je suis débarrassée de ces choux. Je vous livre la recette pour vingt-cinq croquettes, car j'imagine que, tout comme moi, vous n'avez pas tous les jours dix personnes à table.

croquettes_chou_vert

Croquettes de chou vert frisé
(pour 25 croquettes, 5 à 6 personnes)

600 g de pommes de terre
1 chou vert frisé (600 g)
1 œuf
100 g de protéines de soja texturées émincées
1 oignon
2 gousses d'ail
1 cc d'huile d'olive

Pour la panure et la friture :

5 cs d'arrow-root
1 œuf
50 g de panko
Huile d'olive

Laver les pommes de terre sans les éplucher, les faire cuire à l'eau ou à la vapeur. Les laisser refroidir, les éplucher et les réduire en purée au presse-purée. Réserver.

Laver et émincer le chou vert en retirant les plus grosses nervures. Le faire cuire à l'étuvée à feu doux pendant 20 minutes. Égoutter et mixer avec l'œuf. Ajouter à la purée de pommes de terre.

Verser sur les protéines de soja le même volume d'eau bouillante. Couvrir et laisser gonfler 5 minutes. Ajouter à la purée et au chou en égouttant ce dernier si nécessaire.

Éplucher et émincer l'oignon et l'ail, les faire revenir quelques minutes dans l'huile d'olive. Ajouter au mélange précédent en mélangeant bien.

Préparer une assiette avec l'arrow-root, une avec l'œuf battu et une avec le panko. Faire chauffer de l'huile dans une grande sauteuse sur feu moyen.

Prélever des boules de pâte, les rouler en boule, les aplatir légèrement (elles doivent tenir dans la paume de la main), puis les passer successivement dans l'arrow-root, l'œuf et le panko avant de les faire cuire 5 minutes de chaque côté dans l'huile. Égoutter sur du papier absorbant.

Déguster bien chaud avec du shoyu ou de la sauce bulldog.

Variantes

  • L'arrow-root peut être remplacé par de la farine.
  • Le chou vert peut être remplacé par des fines herbes, des épinards, des feuilles de blettes.
  • Le panko (chapelure japonaise) peut être remplacé par de la chapelure. Le croustillant ne sera cependant pas tout à fait identique.
  • Les protéines de soja peuvent être remplacées par du seitan, ou de la viande hachée. Cependant, elles sont en option. Elles permettent simplement de faire de ce plat, accompagné de crudités, un repas complet.